RMC Sport

Real Madrid-PSG: Fabregas s’insurge contre le penalty refusé au PSG

L’annulation litigieuse d’un penalty pour Paris et d’un carton rouge pour Thibaut Courtois par le VAR juste avant la mi-temps a fait réagir les spectateurs de Real Madrid-PSG. Sur Twitter, Cesc Fabregas n’a pas pu s’empêcher d'exprimer son mécontentement.

Débat sur le VAR acte 300. Mardi soir, dans le choc entre le Real Madrid et le PSG (2-2), l'arbitre du match, M.Soares Dias a écrit une nouvelle page dans le livre des polémiques sur l'utilisation de la vidéo dans le football. Peu avant la mi-temps, alors que le PSG est mené 1-0 par le Real Madrid, Angel Di Maria lance Icardi en profondeur. A l'entrée de la surface, l'attaquant argentin est déséquilibré par Thibaut Courtois et l'arbitre n'hésite pas: penalty et carton rouge pour le gardien belge. En attendant la validation du VAR.

Alors que beaucoup pensent que l'arbitre vidéo va vérifier que la faute soit bien dans la surface ou que le carton rouge ne soit pas trop sévère, ce dernier remonte l'action emmenant au penalty et s'arrête sur un contact entre Gueye et Marcelo au milieu de terrain. Jugée licite dans le jeu par M.Soares Dias, cette action est finalement déjugée par le même arbitre à l'aide des images. La faute - très litigieuse - de Gueye est sifflée et provoque l'annulation du penalty en même temps que l'incompréhension des parisiens. Cette décision surprenante est alors rapidement débattue par les consultants et les spectateurs sur les réseaux sociaux notamment.

'Comment pouvez-vous siffler pour cette légère touche?"

Avec près de 120 matchs de Coupe d’Europe au compteur et une Ligue Europa au palmarès, Cesc Fabregas est un observateur avisé et respecté du football européen. Devant sa télévision mardi soir, le champion du monde 2010 (et accessoirement ancien joueur du Barça) n'a pu s'empêcher de fustiger la décision de l'arbitre sur Twitter. "Oubliez les couleurs pendant une seconde (en référence à la rivalité Barça-Real, ndlr). Comment pouvez-vous siffler pour cette légère touche? Je peux le comprendre s'il siffle au début... mais aller le regarder à la télévision et finalement penser qu'il y a faute ... là où il n'y en a pas, il n'y en a pas." Un avis partagé par le directeur sportif du PSG, Leonardo qui a estimé que cette action pouvait changer le match

K. F.