RMC Sport

Riolo: "Le PSG et ses sales habitudes..."

Nouvelle contre-performance du PSG en Ligue des champions après une défaite 2-1 sur le terrain de Dortmund en huitième de finale aller.

Et en plus on va avoir droit à une "affaire Neymar". Il a été nul. On l’a tous vu. Lui aussi. En sortant du stade, il a trouvé un micro pour proposer l’excuse idéale: Le manque de rythme. Mieux, c’est à cause du club s’il n’a pas joué depuis la veille de son anniversaire début février. Le doc? Le coach? Le Directeur Sportif? Il ne dit pas qui est le fautif. Ce qu’on sait nous, en revanche, c’est que la gestion de ce club est toujours aussi grotesque. Et on sait aussi que les propos de Neymar vont faire du bruit et être commenté pendant trois semaines. On va encore dire que c’est à cause des médias!

Au PSG, plus on s’approche du huitième de finale, plus la panique grandit. On met Neymar dans le formol pour le protéger. Il faut qu’il arrive frais à Dortmund. Ah mais il n’a pas de rythme. On fait tourner l’équipe pour être en forme. Pourtant, Marquinhos, Thiago Silva n’étaient pas au top. Bernat, lui, n’est jamais revenu. Bon, mais on a un système. On a bien bossé sur le 4-2-4. Mais le jour du match, Tuchel invente un 3-4-3. On a cru que c’était un 4-3-3 avec Marquinhos au milieu comme en début de saison, mais non non, c’était bien une défense à 3. 

Quand arrive la Coupe d’Europe, tout devient liquide dans ce club. Tuchel est responsable et on veut sa tête? Ok, mais il n’a fait qu’entretenir des habitudes. 

Tactiquement, mentalement quand il n’y a aucune préparation, comment voulez vous réussir?

Il faut se mettre en tête que Blanc face à Manchester City, Emery, Tuchel aujourd’hui, sont confrontés à un souci majeur. Comment jouer un gros match? Un match couperet. Un match face à un vrai adversaire? 

Aucun coach à Paris n’a voulu admettre que le niveau de la L1 était un handicap terrible. Mais alors pourquoi ils changent tout? Les coaches du PSG ne veulent pas manquer de respect à notre L1. Ok, on veut bien comprendre. Mais ce déni pousse à l’improvisation. Tactiquement, mentalement quand il n’y a aucune préparation, comment voulez vous réussir? 

Notre foot ne le dit pas non plus. A quoi ça sert? Les autres n’en ont rien à cirer de ce que fait le PSG et après tout comment leur reprocher ça. Les joueurs ne veulent pas le dire non plus. C’est pas correct. Et puis ça atténuerait leurs performances. Ah bon, on gagne contre des bidons? Bah oui les gars! 

Depuis des années ce déni général conduit le PSG dans le mur. Le dire, l’admettre ça serait une première étape vers une approche mentale plus juste. Psychologie de comptoir? Je ne crois pas et j’assume.

Bousculé comme jamais dans leur terne quotidien, les Parisiens ont logiquement souffert. On n’a rien compris au schéma de jeu, mais le pire c’est surtout de constater que sortir du train-train soit aussi dur.

Rythme ou pas, Neymar n’a pas le droit de proposer une telle bouillie. Il joue pour sa gueule et ses propos de fin de match le montre. Neymar fait le clown en L1 et pense que ça va passer en Coupe d’Europe? Mais qui peut croire à ça? Sa blessure face à Montpellier, il l’a aussi provoqué. 

Le PSG est devenu un Neymar FC. Ses caprices insupportables de l’été ont été oubliés. Le succès doit venir de lui. Tout le club est à genoux et le sera jusqu’au match retour. Il a intérêt à être bon et à qualifier le PSG. C’est son intérêt s’il veut envisager un départ. Sinon qui va vouloir de ce joueur?

Il va falloir travailler sur les têtes

Caché derrière Neymar, l’autre star a été tout aussi nulle. Mbappé en 9, ça ne marche pas. Tuchel s’est trompé de À à Z. Reste l’attitude du joueur. Indigne de ce niveau. Mais pas de souci, on sait qu’au Real, il trouvera un motif pour courir. 

Nul à l’aller, bon au retour, ça existe. 1-2, c’est un score abordable. Le BVB a fait un gros match mais n’a finalement gagné que 2-1. Le PSG doit se raccrocher à ça. Construire l’idée qu’un match fondateur en huitième est possible. Plus que sur le jeu, il va falloir travailler sur les têtes. Tuchel nie tout problème de ce côté là. Emery avait nié aussi. Les deux ont été humiliés en Europe. 

Électrochoc? Comment? Une folie. Virer Tuchel maintenant. Tenter le gros coup. Allegri ou Pochettino sont dispo. Au point où en est le PSG, qui sait quelle est la meilleure solution? Est-elle forcément dans la raison? Paris se meurt de ses habitudes. Autant essayer d’en sortir avec fracas.

Daniel Riolo