RMC Sport

Sporting-OM: "Trois ou quatre joueurs sont venus me voir pour me dire de ne pas m’inquiéter", Tudor salue la confiance des Marseillais

Après la belle victoire de l’OM sur la pelouse du Sporting Portugal ce mercredi soir en Ligue des champions (0-2), Igor Tudor a tenu à saluer "la bonne période" dans laquelle sont actuellement les Marseillais.

Les ambitions de l’OM en Ligue des champions ont changé du tout au tout en l’espace d’une double confrontation. Bien mal embarqués après leurs deux défaites inaugurales, les Marseillais sont désormais totalement relancés à la suite de leur victoire sur la pelouse du Sporting Portugal ce mercredi soir (2-0), une semaine après le succès au Vélodrome contre les Lisboètes au match aller (4-1).

>> Revivez Sporting-OM (0-2)

"On a pris six points sur les deux derniers matchs. On a beaucoup de confiance, a savouré Igor Tudor en conférence de presse après la rencontre. Même pour ce match, comme je l’ai déjà dit, on était confiants. L’équipe est dans une bonne période et les joueurs sont en forme. Hier, trois ou quatre joueurs sont venus me voir pour me dire de ne pas m’inquiéter, qu’ils seraient bons aujourd’hui. C’était un bon sentiment avant le match."

>> Abonnez-vous à RMC Sport pour regarder les matchs de l'OM en Ligue des champions

"Ce qui fait plaisir, c’est que nous sommes dans cette position"

"Maintenant, il nous reste deux matchs, tout est possible, a poursuivi le technicien croate. On va devoir continuer sur notre lancée. Penser match après match comment nous pouvons être bons. Ce qui fait plaisir, c’est que nous sommes dans cette position. J’en suis fier et les joueurs sont contents."

Deuxième du groupe D à une unité de Tottenham, vainqueur 3-2 de Francfort ce mercredi soir, l’OM peut totalement ambitionner une qualification en 8e de finale. Mais, alors que les Marseillais devancent seulement le Sporting au point-average particulier et ont deux petits points d’avance sur Francfort, ils auront besoin d’afficher le même niveau de confiance lors de deux dernières journées.

F.Ga avec Aurélien Tiercin et Florent Germain à Lisbonne