RMC Sport

Super League: le président de l’UEFA veut exclure le Real, le Barça et la Juve de la Ligue des champions

Selon la radio espagnole Cope, le président de l’UEFA Aleksander Ceferin va demander l’exclusion du Real Madrid, du FC Barcelone et de la Juventus de la Ligue des champions pour les deux prochaines saisons. Une très lourde sanction pour les trois clubs européens, qui seraient punis pour faire encore partie du projet de la Super League. Cette annonce pourrait être faite après la finale de la C1 Manchester City-Chelsea le 29 mai.

Le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus peuvent trembler. Fers de lance du lancement avorté de la Super League, les deux clubs espagnols et la formation italienne risquent gros. Très gros. Selon les informations de la Cope, le président de l'UEFA Aleksander Ceferin veut tout simplement les exclure de toute participation à une Coupe d’Europe durant les deux prochaines saisons. Ces trois monuments du foot européens (20 C1 à eux trois) seraient ainsi privés de Ligue des champions et de Ligue Europa jusqu’à l'été 2023. Toujours selon la radio espagnole, le patron de l’instance européenne proposera cette sanction après la finale de la Ligue des champions entre Manchester City et Chelsea, le 29 mai à Istanbul.

Si le Slovaque veut punir très lourdement ces trois clubs, c’est pour leur rôle moteur dans le projet dissident de la Super League et surtout parce qu’à l’inverse des neufs autres clubs impliqués (Arsenal, Milan, Chelsea, Atlético, Inter, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Tottenham), le Real Madrid, le Barça et la Juve font toujours partie du projet. "Ce projet ou un autre similaire se fera, et j'espère rapidement, appuyait le président merengue Florentino Perez après le fiasco dans un entretien à AS. Il faut l'enclencher le plus rapidement possible mais il faut d'abord expliquer avec bonne foi aux gens que ce projet a été manipulé par ceux qui n'ont d'autre objectif que de défendre leurs intérêts."

La réponse cinglante du Real, du Barça et de la Juve

Vendredi soir, l’UEFA a annoncé les premières sanctions adressées aux neufs clubs repentis. Ces formations subiront une retenue de 5% des revenus que l'UEFA leur alloue pour les compétitions européennes (l'amende sera redistribuée). Ils devront aussi, ensemble, faire un don de 15 millions d'euros en faveur du développement du football auprès des jeunes en Europe. Concernant le Real, le Barça et la Juve, l’UEFA n’avait pris aucune mesure, se réservant le droit de prendre des sanctions plus fortes.

Ces trois clubs ont contre-attaqué ce samedi matin dans un communiqué commun. Le Real, le Barça et la Juve dénoncent "des pressions inacceptables, des menaces et des infractions" de la part de l’UEFA afin qu’ils se retirent du projet et qu’ils renoncent à leur droit. Le conflit reste ouvert.

ABr