RMC Sport

Super League: le Real, le Barça et la Juve pourront jouer la Ligue des champions la saison prochaine

Selon l'agence espagnole EFE, le Real, le Barça et la Juve ont reçu un courrier de l'UEFA leur confirmant leur admission pour la Ligue des champions 2021-2022, malgré le conflit autour de la Super League.

La Ligue des champions 2021-2022 se jouera bien avec ces trois géants d'Europe. Dans le viseur de l'UEFA pour leur projet avorté de Super League - auquel ils n'ont toujours pas officiellement renoncé -, le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus Turin ont malgré tout été autorisés à disputer la prochaine C1, selon l'EFE.

L'agence de presse espagnole indique que l'instance dirigeante du football européen a confirmé par courrier aux trois mutins leur admission à l'édition 2021-2022, pour laquelle ils se sont qualifiés via leurs championnats.

Une décision indépendante de la procédure disciplinaire en cours, mais suspendue

"Ce n'est rien d'autre qu'un document administratif en réponse à une demande d'admission à la compétition, puisqu'ils se sont qualifiés sportivement et ont obtenu une licence de la part de leur fédération", tempère toutefois l'UEFA auprès de l'EFE. Autrement dit, cela ne changerait rien au fond, et à la volonté de l'instance de sanctionner le Real, le Barça et la Juve.

Reste à savoir si elle passera vraiment à l'action. Après avoir ouvert fin mai une procédure disciplinaire, qui pouvait mener à l'exclusion de la C1, l'UEFA a suspendu mercredi dernier cette même procédure "jusqu'à nouvel ordre" après que le tribunal de commerce de Madrid a saisi la Cour de justice de l'Union européenne.

Depuis, le président de l'UEFA Aleksander Ceferin a assuré que "le processus reprendra" en temps voulu. "La chose importante, pour moi, c'est que ces trois clubs ont perdu la bataille morale et sportive, estime-t-il. Maintenant c'est une bataille juridique, je considère qu'il faut laisser les avocats la terminer. L'avis de l'équipe juridique était d'abord de s'occuper des dossiers en cours devant la justice et ensuite reprendre la procédure disciplinaire. La justice est parfois un peu en retard, mais elle arrive toujours, dans la vie. Et elle arrivera dans cette affaire."

C.C.