RMC Sport

Super League: "Les contrats sont signés", Perez met la pression sur les clubs anglais

Dans un long entretien accordé mercredi soir à la Cadena Ser, Florentino Perez a expliqué son projet de Super League, très décrié et actuellement en "stand by" après le départ des six clubs anglais précédemment engagés. "Les contrats sont signés", rappelle le président du Real Madrid.

Des menaces... mais pas trop non plus. Florentino Perez ne savait pas trop sur quel pied danser ce mercredi soir, sur le plateau de la Cadena Ser. Invité pour justifier son projet de Super League, dont il a confirmé la mise en "stand by", le président du Real Madrid a rappelé que les 12 clubs initialement engagés avaient signé un contrat.

"Pas de mesures légales" mais...

Une façon de signifier aux clubs anglais - qui ont tous décidé de quitter le navire mardi - qu'ils étaient contraint par ces contrats signés. "Les contrats étaient signés et ils étaient contraignants, assure Florentino Perez. On ne sort pas comme ça du contrat." Avant de confier qu'ils ne prendraient pas de "mesures légales". "Mais on ne peut pas sortir comme ça. Ce sont des contrats faits par des gens sérieux, des entreprises qui s'y connaissent parfaitement", ajoute-t-il.

Comment régler le problème? Par le dialogue. "Nous sommes ouverts à ce que quelqu'un propose autre chose, répond Florentino Perez. Il faut faire une autre compétition, qui rapporte plus d'argent." Car avant cela, le président du Real Madrid a longuement insisté sur les pertes colossales des clubs ces dernières années, et notamment cette saison.

https://twitter.com/apobouchery Apolline Bouchery Journaliste RMC Sport