RMC Sport

Ligue des nations: l'Espagne déçoit encore, Ramos manque deux penalties

L’Espagne a perdu son match à distance contre l’Allemagne lors de la cinquième journée de la Ligue des nations. Après deux penalties manqués de Ramos, la Roja a dû se contenter d'un nul sur la pelouse de la Suisse (1-1), tandis que les Allemands ont renversé l’Ukraine (3-1). Les deux nations s'affronteront mardi prochain pour une place en demi-finale.

Le choc entre l’Espagne et l’Allemagne (mardi à 20h45) s’annonce électrique. La semaine prochaine, à l’occasion de la sixième et dernière journée de la Ligue des nations, la Roja et la Mannschaft auront toutes les deux leur qualification en demi-finale de la Ligue des nations entre leurs mains. Même si, après sa victoire contre l’Ukraine ce samedi soir (3-1), l’Allemagne a l’avantage sur l’Espagne, auteure d’un nul miraculeux contre la Suisse (1-1).

Allemagne-Ukraine (3-1): la Mannschaft a parfaitement réagi

Avec cinq éléments testés positifs, la sélection ukrainienne était diminuée sur la pelouse de la Red Bull Arena de Leipzig. Mais cette préparation tronquée n’a pas empêché les hommes d’Andreï Chevtchenko de surprendre la Mannschaft d’entrée. Yaremchuk était le plus prompt dans la surface allemande et envoyait une frappe lourde dans la lucarne gauche de Neuer (0-1, 11e). Mais l’Allemagne n’a pas douté longtemps et Sané, à la suite d’un crochet bien senti, remettait tous les compteurs à zéro une dizaine de minutes plus tard (1-1, 23e). 

Peu après la demi-heure de jeu, Werner, parfaitement servi par Goretzka, trompait Pyatov de la tête à bout portant (2-1, 33e) et les Allemands pouvaient reprendre leur marche en avant. Les nombreuses occasions ukrainiennes ont prouvé que l’Allemagne était toujours très inquiétante en défense et, au retour des vestiaires, Neuer a même été sauvé par son poteau. Mais, en attaque, la Mannschaft est sûre de sa force et le trio Gnabry-Sané-Werner a fait des misères aux Ukrainiens. L’attaquant de Chelsea, de retour dans son jardin à Leizpig, s’est d’ailleurs offert un doublé après l’heure de jeu pour sceller la victoire des siens (3-1, 64e). 

Suisse-Espagne (1-1): record gâché pour Sergio Ramos

La Roja a également dû courir après le score après l’ouverture des Suisses par Freuler (1-0, 26e). Mais, à l’inverse des Allemands, les Espagnols n’ont pas réussi à inverser la tendance et doivent leur salut à un but dans les tous derniers instants (1-1, 89e). Comme à leur habitude, les champions du monde 2010 ont confisqué le ballon, mais ils ont mis du temps avant de se montrer dangereux. Il a d’ailleurs fallu attendre la 38e minute et une tentative de Fabian Ruiz repoussée par Sommer pour voir la première frappe espagnole cadrée.

Le portier de la Nati s’est une nouvelle fois montré décisif en arrêtant le penalty de Sergio Ramos (57e). Le défenseur central, devenu joueur européen le plus capé ce samedi soir (177 sélections, une de plus que Buffon), avait voulu se faire justice lui-même après avoir provoqué la main de Rodriguez sur une reprise de la tête. 20 minutes plus tard, après une faute d’Elvedi dans la surface (le défenseur a été expulsé sur le coup), Ramos a défié Sommer une seconde fois sur penalty… pour le même résultat, sa frappe manquant cruellement de puissance et étant facilement arrêtée par Sommer (79e). En toute fin de match, Moreno, servi par Reguilon, égalisait à bout portant et permettait d’atténuer - un peu - les deux grosses bourdes de son capitaine.

Après son revers contre l’Ukraine le mois dernier (1-0) en Ligue des nations et le match nul concédé contre les Pays-Bas en amical cette semaine (1-1), l'Espagne est désormais sur une série de trois matchs sans victoire. Il faudra afficher un tout autre visage contre l’Allemagne pour espérer sortir de ce groupe.

La classement (Ligue A, groupe 4)

1. Allemagne, 9 points
2. Espagne, 7 points
3. Ukraine; 6 points
4. Suisse, 5 points

Le programme de la dernière journée (mardi 17/11 à 20h45)

Espagne-Allemagne 
Suisse-Ukraine

F.Ga