RMC Sport

Messi, le petit est devenu très grand

Lionel Messi

Lionel Messi - -

Déjà sacré l’année dernière, Lionel Messi devient le sixième joueur à conserver son Ballon d’Or. Outsider derrière ses coéquipiers barcelonais, Iniesta et Xavi, l’Argentin possède un destin hors du commun.

« Non, mon fils est trop petit. » Lionel Messi n’a que 4 ans. Dans un stade vétuste de Grandoli, près de Rosario, Salvador Aparicio cherche à compléter son groupe pour une opposition d’entraînement. Les spectateurs ne sont pas nombreux. Bien loin de milliers de socios qui gonflent les rangs du Camp Nou à chaque rencontre de Barcelone. Celia Messi est venue accompagner son fils, Matias. Quant à Leo, la maman refuse de le confier à l’entraîneur en raison de sa petite taille. Il faudra l’insistance de la grand-mère pour voir le gamin fouler ses premières pelouses et dribbler tous ses adversaires de 12 ans.

La suite, ce sont les Newell’s Old Boys au sein d’une équipe où il enchaîne les performances de haute volée. A tel point que le talentueux milieu de terrain attire les recruteurs. River Plate est sur les rangs. Mais en 1997, le Docteur Diego Schwarzstein, endocrinologue réputé, décèle chez le garçon de 10 ans une maladie hormonale. Les Messi demandent l’aide au Newell’s Old Boy, puis à River Plate. Les deux formations refusent de soutenir la famille. Car le traitement a un coût : 750€ par mois. En ces temps de crise, les aides sociales de Jorge Messi, ouvrier métallurgiste ne suffisent plus. Il faut quitter le pays.

Direction l’Espagne. Jorge pousse même la porte du FC Barcelone pour proposer les services du fiston. Carles Rexach, alors directeur du centre de formation, ne tarde pas à lui faire signer un contrat sur… une nappe de restaurant en papier. Leo débute son traitement. Il s’injecte lui-même quotidiennement des hormones de croissance. « Sans traitement, mon fils n’aurait mesuré qu’1,50m », raconte le patriarche. Centimètre après centimètre, le petit devient un peu plus grand. Au point de culminer aujourd’hui à 1,69m.

« La Copa America comme cadeau de Noël »

Le destin est en marche. Le 16 novembre 2003, il dispute à 16 ans son premier match avec les pros à Porto. Le 1er mai 2005, il inscrit son premier but en Liga, à 17 ans, 10 mois et 7 jours, devenant le plus jeune buteur du Barça en championnat. Quadruple champion d’Espagne (2005, 2006, 2009 et 2010), vainqueur de la Ligue des Champions (2009), de la Coupe d’Espagne (2009), Ballon d’Or en 2009, il parvient - avec 22,65% des voix - à consacrer son bien pourtant convoité par ses coéquipiers catalans Andres Iniesta (17,36%) et Xavi (16,48%).

Contrairement aux deux Espagnols, Messi n’a pas remporté la Coupe du monde. Dirigé par Maradona, il a même paru emprunté dans une compétition où il n’a jamais su tirer son épingle du jeu. Le petit génie semble avoir tiré les leçons de cet enseignement. « En 2011, je veux gagner mon premier titre avec la sélection nationale et j'ai donc demandé au Père Noël comme cadeau la Copa America, lâchait-il. Je vais tout faire pour gagner. C'est le cadeau que je veux offrir à tous les Argentins. Les gens de mon pays méritent une grande année. » La sienne a parfaitement commencé.

P.Ta.