RMC Sport

MLS: Portland dans l’histoire

Diego Valeri

Diego Valeri - AFP

Vainqueur en finale de Columbus Crew ce dimanche (2-1), Portland a décroché le premier titre de champion de son histoire en Major League Soccer. Trahi par la fébrilité de son gardien, Columbus peut s’en mordre les doigts.

La finale de cette édition 2015 de la Major League Soccer aura tourné court. Trop vite, beaucoup trop vite. Après sept minutes de jeu, Columbus Crew, qui évoluait pourtant dans son antre du Mapfre Stadium, était déjà mené 2-0, autant par la faute de son gardien, Steve Clark, contré dans sa surface par Diego Valeri après… vingt-sept secondes de jeu (le but le plus rapide de l’histoire de la MLS) que par la fébrilité de sa défense qui laissait Rodney Wallace reprendre victorieusement un centre au point de penalty.

Fou de rage, les supporters du Crew balanceront des… canettes en direction des Timbers, reprochant à ces derniers d’avoir joué une action alors que le ballon semblait être sorti en touche.

Un poteau et un penalty non-sifflé pour Columbus

Un geste de frustration de la part des fans de Columbus, qui espéraient voir leur franchise renouer avec leur succès de 2008 mais n’auront pu que constater la domination de leurs adversaires dans ce match, auteurs de plusieurs occasions franches en seconde période et ce alors qu’ils n’avaient plus la possession du ballon.

Même mis sous pression par la réduction de l’écart de Kei Kamara (18e), Portland a su gérer son avance au score et aurait pu aggraver la marque si l’arbitre avait sifflé une main de Parkhurst dans sa surface (61e), si le poteau gauche de Clark n’avait pas renvoyée une tête d’Adi (71e) ou si ce même Clark n’avait pas eu le geste juste sur une reprise à bout portant de Borchers (81e). Portland entre dans l’histoire en devenant le 10e champion de l’histoire de la MLS, au terme d’une finale sans stars mais pas sans rebondissements.