RMC Sport

Monaco: Moreno "à l'affût des opportunités" au mercato

Nommé à la tête de l’AS Monaco après le licenciement de Leonardo Jardim, le technicien espagnol Robert Moreno va s’atteler à son premier mercato en tant qu’entraîneur officiel. Il est resté assez prudent à ce sujet ce lundi soir lors de sa présentation officielle.

Encore convalescente, l’AS Monaco va toutefois bien mieux. Revenus dans la première partie de tableau (7e, 28 pts), les Monégasques sont sur une série de quatre matchs sans défaite (trois victoires, un nul) dont un carton contre Lille il y a dix jours (5-1).

Pas suffisant pour maintenir un Leonardo Jardim qui avait épuisé tout son crédit auprès des dirigeants russes du club de la Principauté, et donc limogé pour la deuxième fois du même club dans la même année. Son remplaçant, Robert Moreno (42 ans), est un numéro 2 aguerri. L’homme a notamment fait parti de l’épopée du Barça en 2015 avec Luis Enrique, avant d’être propulsé numéro 1 de l’équipe d’Espagne au sein du staff constitué par Enrique.

Un mercato assez calme

Ce lundi, on a pu apercevoir un Robert Moreno qui ne dirige pas l’entraînement lui-même, assez en retrait, laissant ses adjoints prendre la température auprès des joueurs monégasques. Oleg Petrov, le vice-président et directeur général de l’ASM, avait le sourire sur le bord du terrain. C’est sa décision de limoger Jardim et de faire venir Moreno. Jardim et Petrov ne pouvaient plus s’entendre.

Si Petrov et Moreno vont travailler ensemble sur ce mercato d’hiver, le premier pour l’Espagnol, il ne faudra pas s’attendre à des folies de la part de l’ASM. Contrairement à l’été dernier, où Monaco avait massivement investi (150 millions d’euros), l’hiver devrait être calme en terre monégasque.

L'Espagnol est ainsi resté prudent ce lundi soir en conférence de presse. "Ce serait un manque de respect envers les joueurs de dire publiquement quels secteurs je veux renforcer, a-t-il expliqué. On doit rester à l’affût des opportunités. Si on a l’opportunité de renforcer l’équipe, nous le ferons. Mais je suis satisfait des joueurs que j’ai et je ne dirai pas publiquement quels postes je veux renforcer."

Monaco doit dégraisser

Avec l'un des plus gros effectifs de Ligue 1, Petrov et Moreno devraient dégraisser au mois de janvier et travailler étroitement avec les joueurs pour qu’ils poursuivent sur leur lancée. Si les arrivées de Slimani (6 buts) et Ben Yedder sont de grandes réussites, des joueurs de qualité tels que Tiémoué Bakayoko ou Cesc Fabregas ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes.

Là réside peut-être le défi de Moreno: relancer des joueurs qui n’ont pas dit leur dernier mot et peuvent encore rendre de grands services à une ASM en manque de régularité.

Baptiste Blanchard et Loïc Tanzi