RMC Sport

Montpellier: Il y aura bien un musée Louis Nicollin dans le nouveau stade

Laurent Nicollin a annoncé la création d'un musée du sport dans la future enceinte du MHSC qui verra le jour au plus tard en 2025. Ce musée qui rassemblera une grande collection d'objets sportifs, sera en hommage à l'ancien président légendaire du club héraultais, Louis Nicollin.

Bonne nouvelle pour tous les fans de La Paillade qui pourront admirer les reliques de "Loulou" au sein du futur stade de Montpellier à Pérols. C’est le quotidien Midi-Libre qui révèle l'information de la création d'un musée du sport où seront présentés les trésors collectionnés par Louis Nicollin, ancien président légendaire du club héraultais et grand passionné de sport, décédé en juin 2017. "On a la chance d'avoir des choses fabuleuses qu'il a laissées. Autant les mettre en valeur et que les gens puissent en profiter", a déclaré son fils Laurent Nicollin pour les colonnes de Midi-Libre.

Laurent Nicollin: "Le but est que le musée soit dans le stade"

Ces trésors seront visibles au grand public en 2024 ou en 2025, à l'issue des travaux du futur stade du MHSC. L’enceinte d'une capacité de 25 000 places, portera le nom de Stade Louis Nicollin, en hommage au fondateur et ancien président emblématique du MHSC. Cependant, le résultat final de ce projet n’a pas encore été précisé comme le reconnaît Laurent Nicollin: "Le but est qu’il soit dans le stade. Est-ce qu’il sera intégré ? L’idée est que l’hôtel, les restaurants, la boutique du club, le musée, tout cela se suive. Après est-ce que ça sera à l’est au sud, au centre ? On ne sait pas".

Une collection d'environ 13 000 pièces

Jusqu’à maintenant, la collection de Louis Nicollin est toujours gardée dans sa propriété au Mas-Gabriel où l’on compte 13 000 pièces environ. Parmi tous ces objets emblématiques, se trouvent des maillots de foot comme celui de Neymar qui a été offert par Nasser al-Khelaïfi en hommage à Louis Nicollin. D’autres sports olympiques y sont représentés comme le cyclisme avec notamment les maillots jaunes de Raymond Poulidor et Bernard Hinault.

ALR