RMC Sport

Pays de Galles: Giggs écarté pour trois matchs après son arrestation

Ryan Giggs ne dirigera pas l’équipe galloise lors de la prochaine trêve internationale. Le sélectionneur a accepté de se mettre en retrait après son arrestation dans le cadre d’un différend domestique.

Arrêté à son domicile par la police de la métropole de Manchester, Ryan Giggs a ensuite été libéré sous caution. Accusé de violences conjugales sur sa petite-amie, le sélectionneur du Pays de Galles ne dirigera pas l’équipe lors des trois prochains matchs. Sur demande de sa fédération, le technicien de 46 ans a accepté de prendre un congé exceptionnel et ne sera donc pas sur le banc lors de la trêve internationale. 

Une décision prise "d’un commun accord"

Outre un match amical contre les Etats-Unis, le 12 novembre, l’ancienne gloire de Manchester United manquera également les deux dernières journées de la Ligue des nations (Ligue B). Leader du groupe 4, le pays de Galles recevra l’Irlande et la Finlande (les 15 et 18 novembre). En son absence, son adjoint Robert Page dirigera Gareth Bale et le reste de l’effectif.

"La Fédération galloise de football et Ryan Giggs ont convenu d'un commun accord qu'il ne participerait pas au prochain camp international, a indiqué un communiqué diffusé sur le site de l’instance. Notre priorité immédiate à tous est de préparer l'équipe pour les prochains matchs internationaux."

Giggs nie les faits

Accusé de violences conjugales par sa compagne, âgée de 36 ans, Ryan Giggs a été obligé d’annuler la conférence de presse prévue ce mardi. L'ancien joueur de l’équipe nationale (64 capes) nie les faits. Dans un communiqué, l’ex-star des Red Devils a démenti toutes les accusations portées contre lui et compte faire valoir ses droits: "Monsieur Giggs dément toutes les accusations de violence lancées contre lui, a précisé un représentant de l’entraîneur gallois. Il coopère avec la police et continue de les assister lors de leur enquête."

JGL