RMC Sport

Arsenal: en 50 matchs, Aubameyang fait mieux que Henry

Arrivé à Arsenal le 31 janvier 2018, Pierre-Emerick Aubameyang n’en finit plus de briller avec les Gunners. En cinquante rencontres de championnat avec les Londoniens il a déjà fait mieux que Thierry Henry et a mis la Premier League à ses pieds.

Courtisé par la Chine, ou encore le Paris Saint-Germain au moment de son départ du Borussia Dortmund, Pierre-Emerick Aubameyang a finalement rejoint Arsenal le 31 janvier 2018. Après une saison et demie en Premier League, le choix du Gabonais semble couronné de succès. Co-meilleur buteur du championnat d’Angleterre la saison passée avec 22 réalisations, lui seul a tenu la comparaison avec Sadio Mané et Mohamed Salah. Ce dimanche, il a encore délivré les Gunners contre Newcastle (1-0) lors de la première journée de la saison et a confirmé sa place parmi les meilleurs attaquant du pays.

Après une nouvelle performance remarquable de l’ancien de Lille et Saint-Etienne, la plupart des observateurs de la Premier League n’avait d’yeux que pour lui. "Belle finition toute en décontraction, Pierre-Emerick Aubameyang", a sobrement lâché Gary Linker sur twitter.

Dans ses nouveaux habits de consultant pour Sky Sports, José Mourinho s’est montré un peu plus mais tout autant dithyrambique à l’attention du joueur de trente ans. "La simplicité c’est du génie, s’est enflammé le technicien portugais. Le contrôle d’Aubameyang semble simple mais cela ne l’est pas. C’est du génie."

David Luiz: "Je suis heureux maintenant que j’ai Aubameyang de mon côté"

Au sein de l’équipe des Gunners, le Gabonais fait désormais partie des cadres. Encore plus après le départ de son ami Laurent Koscielny. Ce dimanche contre les Magpies, il s’est appliqué à mener la nouvelle garde londonienne (Reiss Nelson, Matteo Guendouzi, Joe Willock) par l’exemple. Aussi remuant en attaque qu’impliqué en défense, il s’est démultiplié pour aider Arsenal à décrocher une victoire.

Une situation qui a ravi son entraîneur Unai Emery mais qui a surtout donné raison à son nouveau partenaire David Luiz. Tout juste arrivé de Chelsea, le défenseur brésilien n’a pas manqué de souligner l’importance de Pierre-Emerick Aubameyang dans l’équipe. "Je suis heureux maintenant que j’ai Lacazette et Aubameyang de mon côté, avait plaisanté l’ancien des Bleus après sa signature dans le club rival. C’est plus facile maintenant."

(Presque) L’égal de Salah en Premier League

C’est simple, après 50 rencontres disputées dans championnat anglais depuis son arrivée, le buteur formé à l’AC Milan tient la dragée aux meilleurs joueurs de l’histoire de la Premier League. Après le même nombre de matches joués outre-Manche seuls cinq attaquants ont fait mieux que le Mayennais de naissance. Et la liste ne contient que des grands noms ou presque avec Alan Shearer, Andrew Cole, Fernando Torres, Kevin Phillips et Mohamed Salah. Le Pharaon d’Anfield, justement, est le seul buteur à avoir fait mieux que l’artificier des Gunners depuis février 2018. Aux 33 pions de "PEA", l’Egyptien a répondu par ses 36 réalisations en une saison et demie de Premier League.

Il y a un domaine en revanche ou l’ancien du LOSC est imbattable, son taux d’efficacité. Depuis son arrivée en Angleterre, Aubameyang a converti 25,6 % de ses tentatives. Personne n’a fait mieux pendant cette période parmi les 68 joueurs capables d’inscrire au moins six buts dans la compétition. Si Arsenal retrouve la Ligue des champions à la fin de la saison, le Gabonais n’y sera probablement pas étranger. Une efficacité capable de rapidement lui permettre de rejoindre certaines légendes du club londonien.

Plus fort qu’Henry et Wright

Des idoles que le nouveau fer de lance des Gunners a déjà dépassé en terme de statistiques. Avec 33 buts en 50 apparitions, Pierre-Emerick Aubameyang se retrouve ainsi devant Thierry Henry (30 buts) et Ian Wright (24 buts). Beau joueur, l’Anglais a apprécié le dernier but de son cadet contre Newcastle en saluant son calme face aux cages. Pour rejoindre ses illustres prédécesseurs au panthéon d’Arsenal, il ne manque désormais que des titres au Gabonais.

Jean-Guy Lebreton