RMC Sport

Combien l’arrêt de la Premier League coûterait aux clubs anglais?

Pour l’instant, personne ne sait quand et si la saison reprendra. Les championnats européens sont à l’arrêt depuis maintenant un mois et les coûts sont déjà gigantesques. L’Angleterre a tenté de faire une première estimation des pertes en Premier League, et le total est colossal.

L’analyse est signée Nick Harris, dirigeant du think-tank britannique Sporting Intelligence. Relayé par la presse anglaise, le coût total direct d’une annulation pure et simple de la Premier League coûterait 1,029 milliard de Livres (1,17 milliard d’euros) aux 20 clubs outre-Manche.

>> Le sport face au coronavirus: la situation en direct

En distinguant à la fois les pertes liées au non-versement des droits TV nationaux et internationaux sur la fin de saison, les pertes sèches de la billetterie et la nécessaire renégociation ou suspension des contrats et des partenariats commerciaux, Nick Harris décortique, équipe par équipe, les coûts éventuels.

-19% pour Manchester United, -20,4% pour ses rivaux Citizens

C’est Manchester United qui devrait être la plus grande victime de l’annulation éventuelle de la Premier League, avec 54,7 millions d’euros en moins sur les droits TV, 20 millions sur la billetterie et 58 millions sur les revenus commerciaux, soit un total de 132,6 millions d’euros. Autrement dit, 19% du chiffre d’affaires réalisé en 2019 disparaitrait à cause du coronavirus. Derrière, on retrouve son rival Manchester City, avec une perte de 124,6 millions d’euros, 20,4% de sa richesse totale. Ce choc se décompense entre 61 millions de pertes droits TV, 15,8 millions de pertes match-day et 47,8 millions d’euros de revenus commerciaux en moins. Mais sa récession ne serait pas la plus importante. Des clubs comme Everton, Crystal Palace et Leicester subiraient une baisse respectivement de 23, 27 et 32% de leur chiffre d’affaires. A la troisième place, on a Liverpool, l’actuel leader et, à l’époque, candidat très sérieux au titre de champion d’Angleterre. Le coût de l’épidémie se chiffrerait à 117 millions d’euros, 19,3% de son chiffre d’affaires. Avec 63 millions d’euros en moins sur les droits TV, 15,5 millions sur la billetterie et 38,5 sur les revenus commerciaux.

Perte totale moyenne: 65,8 millions d'euros par club

Chelsea, Tottenham et Arsenal ferment ensuite la marche du big-Six. En moyenne, les 20 clubs réunis présentent des pertes de 65,8 millions d’euros chacun : 41,3 millions sur les droits TV, 7,8 sur la billetterie et 16,7 sur les revenus commerciaux. En bas de classement, on retrouve Watford, Aston-Villa et Bournemouth, avec des coûts estimés respectivement à 29,8 millions, 26,4 millions et 25,2 millions d’euros. Sur l’ensemble, la récession de la Premier League serait évaluée à -19%, ce qui se traduirait par une catastrophe économique pour le championnat et dont les conséquences pourraient se poursuivre plusieurs saisons. C’est donc devenu une quasi-obligation pour les dirigeants, il faut finir la compétition quoi qu’il en coûte si l’on ne veut pas atteindre le crack. Mais pour cela, il faut espérer une fin rapide de la pandémie. Et sur ce point, il n’y a aucune certitude …

Pierre Rondeau