RMC Sport

Tottenham: Mourinho reconnaît ses torts pour l'entraînement dans le parc (mais ne présente pas d'excuses)

Dans une brève déclaration, José Mourinho a reconnu ce mercredi qu'il n'aurait pas dû animer un entraînement avec plusieurs joueurs de Tottenham dans un parc de Londres, enfreignant ainsi les règles de distanciation sociale durant l'épidémie de coronavirus.

José Mourinho admet qu'il n'a pas eu l'idée du siècle… Mardi, une vidéo montrant l'entraîneur de Tottenham ainsi que trois de ses joueurs (Ndombele, Sessegnon, Sanchez) en plein entraînement dans un parc de Londres a fuité sur les réseaux sociaux, provoquant d'assez vives réactions. Et pour cause: les habitants du Royaume-Uni doivent eux aussi respecter des mesures de confinement et de distanciation sociale pour endiguer l'épidémie de coronavirus. Ce que n'ont pas fait les Spurs, donc.

>> Le sport face au coronavirus: la situation en direct

Vite expédié

Après s'être fait taper sur les doigts par plusieurs consultants, et même par le maire de Londres Sadiq Khan, le Special One a brièvement reconnu ses torts par un communiqué ce mercredi. "J'accepte le fait que mes actions n'étaient pas conformes au protocole du gouvernement, et nous ne devons avoir de contacts qu'avec des membres de notre propre foyer", a déclaré le technicien portugais, sans toutefois présenter d'excuses. "Il est essentiel que nous jouions tous notre rôle et que nous suivions les conseils du gouvernement afin de soutenir nos héros du NHS (le service public de santé, ndlr) et de sauver des vies", a-t-il seulement poursuivi.

Plusieurs joueurs ont déjà été épinglés pour leur comportement depuis l'entrée en vigueur des mesures sanitaires outre-Manche, à l'image du capitaine d'Aston Villa Jack Grealish, ou du défenseur de Manchester City Kyle Walker, coupable d'avoir fait venir des prostituées chez lui.

CC