RMC Sport

En vidéo: José Mourinho s’énerve et pousse un gamin de 14 ans

A fleur de peau après le début de saison difficile de Chelsea, José Mourinho a encore prouvé sa capacité à vite perdre ses nerfs avec une vidéo le montrant en train de pousser un adolescent de 14 ans « coupable » de l’avoir filmé à son insu dans les rues de Londres avec son téléphone portable.

Il ne faut pas filmer José Mourinho à son insu. Surtout dans une période noire pour son Chelsea. Otto Nahmmacher l’a appris à ses dépens ce dimanche. Alors qu’il se balade dans le quartier de Knightsbridge, dans l’ouest londonien, cet écolier de 14 croise le technicien portugais dans la rue.

En pleine conversation téléphonique au lendemain du succès des Blues à domicile contre Aston Villa (2-0), Mourinho finit par s’apercevoir que le gamin qui le précède est en train de le filmer depuis son téléphone portable. Sa réaction ? José se rapproche puis pousse Otto Nahmmacher avec véhémence pour lui faire perdre le contrôle de sa « caméra ». Quelques secondes d’images vite revendues aux tabloïds et qui ont fait le tour de la toile ces dernières heures.

« Il a compris qui était vraiment Mourinho »

Le père de la « victime », Hans, décorateur de 51 ans fan de Chelsea depuis l’enfance, s’est même confié au site internet du Daily Mail : « Quand mon fils l’a vu, il s’est dit : ‘‘C’est Mourinho, mon héros !’’. Mais cette histoire l’a refroidi, secoué et déçu. Il a compris qui était vraiment Mourinho. José était un vrai héros pour mon fils. Nous sommes tous les deux des fans inconditionnels de Chelsea. J’ai emmené mon fils voir son premier match des Blues il y a 10 ans. C’est vraiment choquant de voir l’un de vos héros se comporter de la sorte. Je peux comprendre que les gens soient à fleur de peau sur le terrain, ça fait partie du jeu, mais c’est autre chose quand ça arrive avec un jeune fan. Quand mon fils m’a montré la vidéo sur son téléphone, je ne pouvais pas y croire. Il s’attaque à un enfant par derrière, c’est totalement inacceptable. On dit toujours qu’on est déçu lorsque l’on rencontre ses idoles et c’en est un parfait exemple. » La saisonus horribilis de Mourinho continue du côté de Londres.