RMC Sport

Gerrard savait que l’arrivée de Balotelli à Liverpool serait un échec

-

- - AFP

Dans son livre, dont la presse anglaise publie les bonnes feuilles, Steven Gerrard évoque le cas Mario Balotelli, dont le transfert à Liverpool s’est soldé par un échec. L’ancien capitaine des Reds, parti au Los Angeles Galaxy, confie ne pas avoir été surpris.

La presse anglaise continue de publier les bonnes feuilles du livre de Steven Gerrard, « Mon histoire ». Fraîchement débarqué aux Etats-Unis pour y jouer avec le Los Angeles Galaxy, l’ancien capitaine de Liverpool peut désormais analyser ses performances et celles de son ancien club avec un peu de recul. Steve G est notamment revenu sur le récent échec de Mario Balotelli chez les Reds.

Quatre petits buts en 27 apparitions pour l’enfant terrible du football italien. Un maigre ratio pour l’attaquant, arrivé en grande pompe du Milan à l’été 2014. Mais pas vraiment une surprise pour Gerrard, qui exprimait déjà des réticences au moment où son entraîneur de l’époque, Brendan Rodgers, venait lui annoncer l’arrivée de Balotelli. « Brendan m’a dit : le pari, c’est Mario Balotelli. Ma réaction immédiate fut ‘’oh oh…’’», explique le joueur de 35 ans.

Gerrard : « Sa carrière, un spectaculaire gâchis »

La raison d’une telle méfiance ? Les échos reçus par Gerrard concernant les précédentes expériences de ‘’Super Mario’’. « Je n’avais jamais rencontré Balotelli mais j’avais eu des échos concernant des problèmes (dans ses anciens clubs) et José Mourinho le définissait comme un joueur ‘’ingérable’’. Je percevais ses qualités de joueur mais voyais sa carrière comme un spectaculaire gâchis. […] J’ai toujours essayé de l’aider et de garder des raisons d’espérer. Mais j’ai pu constater que Mourinho avait raison. »

Avant d’en remettre une couche sur l’attitude de Balotelli et son manque d’investissement. « Il est très talentueux et à le potentiel d’être un joueur de classe mondiale mais il ne le sera jamais à cause de sa mentalité et des gens qui l’entourent, analyse Steve G. Il est toujours en retard, réclame toujours de l’attention. Il dit les mauvaises choses sur les réseaux sociaux. Pour moi, il ne travaille pas assez au quotidien. Vous livrez toujours une bataille perdue d’avance avec Balotelli. » L’attaquant est prêté au Milan, son ancien club, pour la saison.

A.Bo