RMC Sport

Klopp qui assomme Conte, le bijou d’Henderson : les tops et les flops de Chelsea-Liverpool

Une semaine après avoir étrillé Leicester (4-1) et un peu plus d’un mois après le succès à Arsenal (4-3) en ouverture de la Premier League, Liverpool a de nouveau obtenu le scalp d’un candidat au titre, Chelsea, en s’imposant aisément à Stamford Bridge (2-1) pour le compte de la 5e journée.

LES TOPS

Le succès tactique de Klopp

Si ce Chelsea - Liverpool était incontestablement l’affiche ce la 5e journée de Premier League, le duel tactique entre Antonio Conte et Jürgen Klopp était au moins aussi attendu. Le coach allemand, qui avait décidé d’aligner un 4-3-3 avec son trio magique Mané-Sturridge-Coutinho devant, a rapidement étouffé le 4-1-4-1 d’Antonio Conte. Mais paradoxalement, c’est Lovren, à la réception d’un coup franc de Coutinho, qui a débloqué le compteur des Reds (1-0, 17e). N’Golo Kanté étant trop esseulé au milieu de terrain, et les Blues étant coupés en deux, Jordan Henderson punira à nouveau les locaux d’une sublime frappe des 25 mètres dont il a le secret (36e). Une démonstration tactique de la part de Klopp donc, malgré la réduction de l’écart de Diego Costa (61e), qui confirme que Liverpool sera un client sérieux pour la course au titre.

A lire aussi >> Liverpool : Jürgen Klopp demande aux fans de cesser de chanter son nom

Le bijou d’Henderson

Formé à Sunderland et arrivé sur les bords de la Mersey en 2011, le capitaine actuel des Reds, qui compte déjà plus de 200 apparitions avec Liverpool (28 sélections en équipe d’Angleterre), s’est montré impérial à la récupération. Il a étouffé les techniciens des Blues (Oscar, Hazard et Wilian) et s’est même offert un bijou à la 36e minute de jeu. Alors qu’il hérite du ballon aux 25 mètres, l’international anglais décoche une mine du pied droit qui vient se loger dans la lucarne de Thibault Courtois. Magnifique, à l’image de sa prestation d’ensemble. Un bijou qui nous a rappelé les plus belles réalisations de son aîné, Steven Gerrard.

A lire aussi >> Avant Chelsea-Liverpool, Joël Matip prévient Diego Costa : "Si un adversaire vient me parler, j’en ai rien à foutre"

N’Golo Kanté

Hormis Diego Costa (5e but en Premier League), qui a eu le mérite de réduire l’écart en seconde période (61e), Antonio Conte n’a pas eu vraiment de raisons de se réjouir de la prestation de ses joueurs. Le seul qui a vraiment surnagé dans ce naufrage des Blues, c’est l’international tricolore N’Golo Kanté. Absolument seul à travailler au milieu de terrain en première période, il a fait ce qu’il a pu quand son équipe était coupée en deux, alors que la ligne des quatre milieux positionnés devant lui ne faisait aucun effort à la récupération.

LES FLOPS

La ligne de 4 de Chelsea

Et si l’on met le valeureux N’Golo Kanté en avant, il faut a contrario noter le très mauvais match de la ligne de quatre proposée par Antonio Conte. Qu'il s'agisse de Willian ou Matic, absents à la récupération et à la relance, ou bien Hazard et Oscar, fantomatiques dans l’animation offensive, cette association a beaucoup déçu. Pour preuve, c’est N’Golo Kanté qui a du se présenter dans la surface de réparation de Mignolet à la réception d’un centre de Matic en deuxième période (79e). Là encore, Antonio Conte a perdu son pari, d’autant qu’il n’a même pas tenté de modifier son schéma en cours de match avec l’entrée d’un Fabregas ou d’un Pedro. Il a ainsi attendu la 84e minute pour faire rentrer les deux Espagnols.

A voir >> Liverpool 4-1 Leicester : le résumé

Le schéma déséquilibré d’Antonio Conte

Si la ligne de quatre n’a pas convaincu du côté de Chelsea, Antonio Conte a une grande part de responsabilité. Le coach italien a opté pour une tactique en 4-1-4-1 complètement déséquilibrée. Encore une fois, N’Golo Kanté était trop esseulé à la récupération, et les quatre alignés devant lui n’ont jamais effectué le pressing que Conte avait souhaité imprimer à Liverpool. De plus, il n’a pas souhaité changer ses plans en seconde période, ne faisant entrer Fabregas et Pedro qu’à la 84e minute de jeu. Une défaite tactique, clairement. Et dire qu'avant le match il déclarait qu'il pourrait tuer un joueur qui ne suit pas ses consignes...

A lire aussi >> Chelsea : pour Conte, David Luiz peut "devenir un des meilleurs défenseurs du monde"

L’axe central des Blues

Titulaire au côté de Gary Cahill pour la première fois depuis son retour à Chelsea en toute fin de mercato, David Luiz n’a pas rassuré derrière. Toujours aussi maladroit dans la relance, il n’a pas été aidé par son coéquipier dans l’axe, Cahill, qui est fautif sur le but superbe d’Henderson, d’une frappe des 25 mètres à la suite d’une transmission ratée. Un match à oublier défensivement, d’autant que l’addition aurait pu être plus salée en fin de match sur une tentative d’Origi. Le capitaine John Terry a vraiment manqué.

A voir >> Swansea-Chelsea (2-2) : le résumé

Damien Chédeville