RMC Sport

Le jour où à Hull Ben Arfa a moins couru que son gardien dans un match

Hatem Ben Arfa

Hatem Ben Arfa - AFP

Soumis à un intense programme de préparation ces derniers jours par Unai Emery, Hatem Ben Arfa pourrait faire son retour dans le groupe du PSG ce week-end. Un nouveau rebond dans une carrière sinusoïdale marquée notamment par un prêt manqué à Hull City. L’ancien Niçois y disputa son dernier match le 29 novembre 2014 pour une prestation qui n’a pas fini de hanter son entraîneur de l’époque, Steve Bruce.

Achever sa carrière anglaise dans le théâtre d’Old Trafford, cela pourrait avoir une certaine élégance. La finir après 35 minutes à déambuler au petit trot sur la pelouse alors que son équipe sombre face à Manchester United l’est moins. C’est pourtant à ce jour la dernière fois que Hatem Ben Arfa a foulé une pelouse de Premier League. Ecarté par Newcastle, le joueur formé à l’OL tente en 2014 de se relancer à Hull City où Steve Bruce fait partie de ses derniers partisans. Mais la patience de l’ancien défenseur des Red Devils atteint ses limites ce 29 novembre quand, dans son ancien jardin, son équipe prend l’eau nullement aidée par un Ben Arfa semblant désintéressé de l’intérêt collectif.

A lire aussi >> PSG : Ben Arfa opérationnel contre Bordeaux

La mise en garde de Bruce

Hull mené 1-0, Steve Bruce agit et sort l’actuel joueur du PSG à la 35e minute remplacé par Sone Aluko. Agacé par le comportement de son joueur, l’entraîneur des Tigers demande à la pause, selon Bleacher Report, à son analyste combien de distance Ben Arfa a parcouru sur la pelouse d’Old Trafford. Il découvre alors que même le gardien de Hull, Allan McGregor, a plus couru, en 45 minutes en ce qui le concerne, que Ben Arfa. Face à cette stat, ce dernier aurait esquissé un léger sourire.

A lire aussi >> PSG comment le vestiaire perçoit l'affaire Ben Arfa

La semaine suivant cette rencontre, finalement remportée 3-0 par MU, HBA se voit indiquer que Hull ne l’utilisera plus jusqu’à la fin de son prêt. « J’espère que Hatem retiendra ce que je lui ai dit car son talent est là, visible par tous. Mais le talent sans un dur travail signifie que vous ne serez pas à la hauteur de votre potentiel », dira ensuite Bruce. Une mise en garde reprise à son compte deux ans plus tard par Emery.

A lire aussi >> Monchi voyait Ben Arfa parmi les "huit meilleurs joueurs ddu monde" à Séville

Mathieu Idiart Rédacteur reporter