RMC Sport

Liverpool-Manchester City: un duel Sterling-Mané pour enflammer le choc

Leader du classement, Liverpool accueille Manchester City ce dimanche lors du choc au sommet de la douzième journée de Premier League (17h30, en direct sur RMC Sport 1). L’occasion d’un match dans le match entre Raheem Sterling et Sadio Mané, les deux hommes en forme du moment chez les Cityzens et les Reds.

C’est l’affiche à ne surtout pas manquer ce week-end en Europe! Liverpool affronte Manchester City ce dimanche (17h30 sur RMC Sport 1), à Anfield, pour le choc entre les deux meilleures équipes de Premier League. Invaincus cette saison en championnat, les protégés de Jürgen Klopp tenteront de prolonger leur série face à des Cityzens bien décidés à combler une partie de leur retard au classement. Et pour battre les Reds, la bande à Pep Guardiola comptera sur un Raheem Sterling en fusion alors que les locaux espèrent bien voir Sadio Mané lui voler la vedette.

Des joueurs en feu mais pas encore idolâtrés

Tous les deux auteurs d’un début de saison canon, Raheem Sterling et Sadio Mané ne semblent pas encore être appréciés à leur juste valeur outre-Manche. Du côté de Manchester City, les 14 buts et 5 passes décisives du virevoltant ailier anglais toutes compétitions confondues ne parviennent pas à en faire le taulier de l’équipe ou même le chouchou des fans. Les supporters des SkyBlues lui préfèrent volontiers le serial buteur Agüero ou même le maître à jouer David Silva.

Et pourtant cette saison, ni l’Argentin ni l’Espagnol ne sont en mesure de suivre le rythme du feu follet de l’Etihad Stadium aussi déroutant qu’efficace. Une situation qui lui a même valu les compliments de Jürgen Klopp cette semaine. "Il a toujours constitué une grande menace et il s’améliorer encore et encore, a lancé l’entraîneur allemand en conférence de presse. Il est bon avec City, bon avec l’Angleterre. […] Il n’y a rien de mal à dire sur lui. Il est exceptionnel."

>> Abonnez-vous à RMC Sport pour ne rien rater de la Premier League et suivre en direct Liverpool-Manchester City

Lui aussi un peu dans l’ombre de Mohamed Salah à Liverpool, Sadio Mané réalise un départ canon avec 10 réalisations et 5 offrandes en 16 apparitions cette saison. Pourtant, seul le Pharaon d’Anfield semble attirer la lumière.

Pep Guardiola l’a bien compris et a décidé de mettre la pression sur le Sénégalais avant le choc. Après l’avoir accusé de plonger, provoquant même une petite polémique entre les deux clubs rivaux, le technicien catalan a rappelé l’importance de l’ailier africain. "Je ne voulais pas dire que Sadio Mané est le genre de joueur qui plonge, surtout que je l’admire beaucoup."

Sterling membre d’un collectif bien huilé

Si Sadio Mané et Raheem Sterling marchent sur l’eau depuis le début de saison et semblent enfin en mesure d’en tirer une belle reconnaissance, la comparaison entre les deux ailiers ne s’arrête pas là. D’un côté, l’Anglais a été replacé dans le couloir gauche, sur son "mauvais" pied, par Pep Guardiola et ne constitue que l’un des multiples rouages de l’Armada offensive des Cityzens.

En Premier League par exemple, le Britannique de 24 ans multiplie les actions au service du jeu collectif mis en place par son entraîneur. Ainsi, Raheem Sterling a déjà réalisé 24 centres cette saison pour un total de 368 passes. Pourtant rapide et dribbleur, le membre des Three Lions a mis sa vitesse supersonique au service du football de possession prôné par l’ancien patron du Barça.

Et cela se ressent dans l’efficacité du Jamaïcain de naissance. Certes, Raheem Sterling a mis un but de plus que Mané en Premier League mais il a aussi plus vendangé. Au 48% de frappes cadrées du Sénégalais (13/27), le Cityzen répond avec un piètre 33% (11/33). La preuve d’une débauche d’énergie pas toujours bien exploitée par un joueur aussi talentueux qu’imprévisible balle au pied.

Mané, le soldat des Reds

Lui aussi repositionné sur l’aile gauche, Sadio Mané n’évolue pas dans le même registre que son rival. Véritable fer de lance de l’attaque des Reds quand Mohamed Salah a eu un coup de moins bien, il a porté son équipe en repiquant dans l’axe au côté de Roberto Firmino. Surtout, il se délecte des espaces laissés par les défenses adverses, épuisées face au rythme des hommes de Jürgen Klopp. Dans ce jeu de transition souhaité par le manager allemand, l’international sénégalais se régale.

Moins utile dans la construction du jeu (seulement 13 centres), le natif de Sedhiou se montre beaucoup plus décisif dans le registre défensif que Raheem Sterling. Quand l’Anglais a récolté quatre cartons jaunes en seulement 13 fautes (pour 13 tacles), l’ancienne star de Southampton et Salzbourg révèle bien plus efficace et beaucoup moins brouillonne avec un seul carton en 20 fautes (et 19 tacles).

Si Raheem Sterling et Sadio Mané occupent le même poste sur le terrain, ils ont chacun leur style. Le duel entre Cityzens et Reds ce dimanche à Anfield pourrait bien permettre de savoir qui est le grand bonhomme de ce début de saison en Premier League.

Surtout, en cas de nouvelle prestation de haute volée de l’un des deux rivaux, la suite du championnat risque d’être bouleversée. A eux de prouver qu’ils ont les épaules suffisamment larges pour endosser la tenue du héros, celui capable de guider son équipe vers un titre de champion.

Jean-Guy Lebreton