RMC Sport

Manchester City: Guardiola calme le jeu à propos de Mané

Le week-end passé, après la victoire de Liverpool à Aston Villa (2-1) en Premier League sur un penalty à la 94e, l'entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, avait laissé entendre que Sadio Mané avait parfois tendance à "plonger". De nouveau interrogé sur le sujet mardi, il a nuancé ses propos.

Ne comptez pas sur lui pour faire monter la température avant le choc entre les Reds et les Skyblues, dimanche en Premier League (17h30, sur RMC Sport). Pas cette fois, du moins. Après avoir plus ou moins accusé le week-end passé l'attaquant de Liverpool Sadio Mané de "plonger" pour obtenir des penalties, ce qui lui avait valu une réponse assez sèche de Jürgen Klopp, Pep Guardiola a nuancé mardi sa précédente sortie.

"Ma fille et mon fils me disent toujours, quand Liverpool gagne à la dernière minute: 'Ils ont tellement de chance'. Mais je leur réponds que ce n’est pas de la chance. Si Liverpool a fait ce qu’il a fait la saison dernière, et continue encore cette saison, c’est parce qu’il a cette qualité, ce talent pour se battre jusqu’à la fin. C’est ce que je dis à mes joueurs, et à mes enfants: ce n’est pas de la chance. Si ça arrive (une victoire tardive, ndlr) une ou deux fois, ok, mais quand on parle de dix, douze ou treize fois, ce n’est pas de la chance."

>>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport et profiter de la Premier League

"J'admire énormément Sadio Mané"

Et Guardiola de revenir plus précisément sur l'histoire du penalty pour les Reds à Aston Villa (2-1): "Parfois, quand on joue la 94e minute, comme lors du match contre Leicester (le 5 octobre), et qu’il y a un penalty litigieux… (sourire) C’est ce que je voulais dire dans mon commentaire, je ne voulais pas dire que Sadio Mané est le genre de joueur qui plonge, surtout que je l’admire beaucoup. Pour Jürgen Klopp il y avait penalty, pour l’arbitre il y a avait penalty, pour le VAR il y avait penalty, donc j’ai dû avoir tort. Ou j’ai dû avoir tort de ne pas être convaincu. Mais Jürgen connaît mieux Sadio Mané que moi."

Pour finir de convaincre l'assemblée, le technicien catalan a même fait une petite déclaration à son adversaire. "C’était un compliment pour Liverpool, une manière de dire que ce n’est pas de la chance. C’est arrivé souvent, à Anfield et même à l’extérieur, parce qu’ils poussent, ils poussent, et ne lâchent rien. Et c’est aussi pour cela que j’aime les affronter."

CC