RMC Sport

Manchester United: comment Mourinho a tenté de remonter la pente pendant la trève

Sur la sellette depuis le début de saison, Jose Mourinho a eu 15 jours pour remettre Manchester United sur de bons rails avant un enchaînement décisif.

Il ne devait pas survivre à cette trêve internationale. Le Daily Mirror avait même annoncé qu'il sauterait quoiqu'il arrive après le match face à Newcastle. Un démenti officiel et un petit miracle plus tard (mené 2-0, Manchester United a finalement gagné 3-2), Jose Mourinho est toujours là.

Le manager portugais a d'abord passé les deux premiers jours de la trêve internationale au repos chez lui à Londres. Il a pu décompresser un peu après des jours d’immenses tensions entre algarade publique avec Pogba et conférences de presses plus lunaires les unes que les autres. Il a beaucoup discuté avec Jorge Mendes mais aussi avec Ed Woodward, le patron de MU. Il a d’ailleurs donné son accord pour la prolongation de contrat de Luke Shaw, annoncé ce jeudi. Un signe fort pour un joueur qui était son bouc émissaire la saison dernière. 

Mais pour Mourinho, le défi s'annonce toujours aussi énorme. Il est dans un état d’esprit revanchard avant les deux gros matchs contre Chelsea samedi(13h30) en championnat et la Juventus en Ligue des champions la mardi prochain (20h45). Deux matchs à suivre en direct sur RMC Sport.

>> Abonnez vous aux offres RMC Sport par ici

Deux sommets qu'il n'a pas pu préparer avec tout son groupe, trêve internationale oblige. Il n'a retrouvé la totalité de son groupe que ce jeudi. Mais ses adversaires sont dans le même cas. 

La pression est toujours là cependant. Deux défaites lors des deux prochains matchs et son sort pourrait être scellé. Il n’a plus de jokers, il les a tous grillés. Il se sait d’ailleurs sous pression mais Mourinho n'a pas renoncé loin de là, et il veut toujours montrer qu’il peut encore faire avancer cette équipe.

Pour passer un cap, et sortir de la zone de turbulences, il a d'ailleurs demandé que le club le soutienne publiquement, ce que Manchester United n'a pas fait pour l’instant.

Si la trêve internationale lui a offert un répit salutaire, et lui a permis de sortir de l'oeil du cyclone, il joue très gros et pourrait y retourner très vite en cas de contre-performance dès samedi.

JL et PK