RMC Sport

Manchester United: Martial au coeur des critiques après la défaite contre Sheffield

La performance d'Anthony Martial face à Sheffield United (1-2) mercredi a provoqué la colère de Rio Ferdinand, ancien défenseur de Manchester United.

Manchester United a abandonné la place de leader de Premier League de manière inattendue, mercredi soir. Les Red Devils sont en effet tombés de très haut en s'inclinant à domicile face à Sheffield United (1-2), dernier avec une seule victoire au compteur avant son déplacement à Old Trafford. Le collectif s'est raté mais un homme a cristallisé les critiques: Anthony Martial.

Le Français s'est retrouvé dans le viseur de Rio Ferdinand, ancien défenseur du club désormais consultant pour la chaîne de télévision BT Sport. Au moment d'analyser le deuxième but des Blades, inscrit dans un océan de passivité au sein de la défense mancunienne, Ferdinand a pointé le remplacement inexistant de l'ancien Monégasque, marchant dans la surface et laissant les adversaires se faire tranquillement des passes.

"Il revient en marchant"

"Martial a eu une soirée de repos, a ironisé l'ancien international anglais. Le ballon passe devant lui, et à la fin il se retrouve avec trois joueurs autour de lui. (...) Tout est dans sa réaction. Regardez où se retrouve Martial lorsque le ballon entre dans la surface de réparation de Manchester United. Il revient en marchant. Je veux voir une réaction de lui en train de sprinter. Dans le passé, cela ne se produisait pas, les joueurs se repliaient. Regardez Martial, les adversaires se font deux ou trois passes et lui est toujours en train de trottiner pour se replier. Je veux voir l'intensité."

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Premier League

Dans une quête d'égalité, Ferdinand ne cible pas uniquement le Français, qui n'est, en effet, pas le responsable de cette débâcle. "Ce n'est pas seulement à propos de Martial, conclut-il. Je pourrais en choisir quelques-uns ici, et je le ferai. De Gea aurait dû dégager le ballon hors du stade."

Auteur de 5 buts en 25 matchs toutes compétitions confondues, Martial signe une saison correcte dans le nord de l'Angleterre. Il est un élément important du dispositif d'Ole Gunnar Solskjaer qui le fait alterner entre l'aile gauche et la pointe de l'attaque. Mercredi soir, cela n'a pas fonctionné. Et ce gros coup d'arrêt permet à Manchester City de prendre les rênes avec deux points d'avance. 

NC