RMC Sport

Premier League: Leicester est-il en train de lâcher dans la course à la Ligue des champions?

Tenus en échec mercredi à Burnley (1-1), les Foxes pourraient voir fondre leur avance sur les autres candidats à la Ligue des champions. Privé de nombreux joueurs, éliminé de la Ligue Europa, Leicester marque le pas ces dernières semaines. Simple faiblesse passagère ou début de la dégringolade?

Quatre victoires sur les dix derniers matches toutes compétitions confondues, Leicester traverse l’une de ses plus mauvaises passes de la saison. Eliminés de la Ligue Europa à la surprise générale il y a une semaine (2-0 contre le Slavia Prague, au match retour), les Foxes n’ont pas réussi à se relancer depuis, enchaînant une défaite face à Arsenal (3-1) et un nul, mercredi, contre Burnley (1-1). Conséquence, Leicester, troisième de Premier League avec 50 points, a définitivement laissé filer Manchester City, leader avec 15 unités de plus, et pourrait n’avoir plus que trois points d’avance sur Chelsea, qui joue ce jeudi soir à Liverpool (21h15, sur RMC Sport).

>> Découvrez les offres de RMC Sport et suivez Liverpool-Chelsea

West Ham (4e, 45 pts, un match en retard) et Everton (7e, 43 pts, deux matches en retard) pourraient également avoir Leicester à portée de tir. En somme, les Foxes, toujours dans le top 4 depuis le début de la saison, n’ont jamais été autant en danger dans la course à la Ligue des champions.

Leicester
Leicester © Iconsport

En difficuté face aux concurrents directs

Sur les dix dernières sorties, le seul match de Leicester face à un membre du top 8, à savoir Liverpool, s’est soldé par une victoire 3-1. Toutefois, ce résultat est assez trompeur sur les réelles performances des joueurs de Brendan Rodgers cette saison face aux candidats pour la C1. D’une part, parce que Liverpool était au cœur de sa série de sept défaites consécutives en championnat, d’autre part, parce que cette victoire équilibre tout juste le bilan très moyen des Foxes face aux autres concurrents.

Cette saison, ils ont concédé trois défaites et deux nuls en neuf matches contre les membres du top 8, pour un total de 14 points pris sur 27 possibles. Leicester souffre face aux autres cadors et a souffert, ces dernières semaines, contre des équipes plus modestes. Les Foxes ont exclusivement perdu des points face à des clubs qui ne jouent pas ou plus les premières places : défaite 3-1 face à Leeds et Arsenal, match nul face à Wolverhampton (0-0) et Burnley (1-1). Or, jusqu’ici, ils étaient plutôt en réussite contre ce genre d’adversaire : avant la défaite contrer Leeds, ils avaient pris 28 points pris sur 36 possibles face aux équipes hors de l’actuel top 8 (neuf victoires, un nul, deux défaites).

Le défenseur brésilien David Luiz (d) ouvre le score pour Arsenal lors du match de Premier League à Leicester, le 28 février 2021
Le défenseur brésilien David Luiz (d) ouvre le score pour Arsenal lors du match de Premier League à Leicester, le 28 février 2021 © Tim Keeton © 2019 AFP

Une cascade de blessés

Plongé au cœur d’un calendrier démentiel, entre la FA Cup, la Ligue Europa et le championnat, Leicester n’a eu de cesse de perdre des joueurs clés depuis le mois de janvier. D’abord absent à cause de son genou, James Maddison est indisponible depuis le 22 février à cause d’une blessure à la hanche et devrait rester encore quelques semaines loin des terrains. Sorti sur civière contre Arsenal (3-1), Harvey Barnes devrait être absent au moins six semaines. Or, à eux deux, Maddison et Barnes ont marqué 17 fois en Premier League cette saison, soit 37% des buts inscrits par Leicester et auxquels on peut ajouter les neuf passes décisives qu’ils ont délivrées. Handicapés en attaque, les Foxes essuient également de lourdes pertes en défense. Jonny Evans s’est blessé contre Arsenal et pour plusieurs semaines, tandis que Wesley Fofana, absent depuis début février, a fait son retour mercredi. Au total, huit joueurs sont à l’infirmerie et parmi eux, quatre titulaires habituels. Ces absences se font ressentir : sur les quatre dernières rencontres toutes compétitions confondues, Leicester a encaissé huit buts et n’en a marqué que trois.

Accoutumés aux passages à vide

Cependant, ce n’est pas la première fois que les Foxes ont un passage à vide, et avec un bilan de quatre victoires en dix matches, celui qu’ils traversent en ce moment n’est pas le pire de la saison. En effet, entre le 22 novembre et le 26 décembre, ils ont concédé quatre défaites et trois matches nuls en onze matches toutes compétitions confondues. Un bilan assez comparable à l’actuel et duquel les Foxes avaient su se relever dès 2021 : cinq victoires consécutives toutes compétitions confondues, dont une importante face à Chelsea (2-0), concurrent directement pour la C1.

En début de saison, Leicester avait également enchaîné deux défaites à domicile contre West Ham (3-0) et Aston Villa (1-0), avant d’aligner six victoires jusqu’à novembre et sa ‘pire période’ de la saison. Les Foxes alternent donc les bonnes et mauvaises séries cette saison mais vont, pour la première fois depuis septembre 2020, disposer d’un calendrier moins chargé, délesté de la Ligue Europa. Une aubaine pour Leicester puisque se profilent trois matches qui pourront être un tournant de la saison. En effet, les joueurs de Brendan Rodgers vont affronter Manchester United en quarts de FA Cup (21 mars) puis Manchester City (3 avril) et West Ham (10 avril) en Premier League. Trois matches qui permettront de voir si la mauvaise période actuelle n’est qu’une passe, ou si les Foxes ont perdu pied.

Leicester
Leicester © Icon sport
Florian Chambon