RMC Sport

Premier League: Liverpool repris par Brighton, le VAR fait encore polémique

Liverpool a été repris au bout du suspense par Brighton (1-1), ce samedi, à l'occasion de la dixième journée de Premier League. Les Reds, qui reprennent tout de même la tête du classement devant Tottenham, n'ont pas été aidés par des décisions arbitrales très litigieuses.

Polémique avec le VAR en Angleterre, épisode 845. La rencontre entre Brighton et Liverpool (1-1), comptant ce samedi pour la dixième journée de Premier League, a été marquée par plusieurs décisions litigieuses liées à l’arbitrage vidéo. Les Reds ont longtemps cru l’emporter grâce à leur homme en forme, Diogo Jota, auteur de son cinquième but de la saison en championnat. Au terme d’une belle action collective, l’attaquant portugais de 23 ans s’est débarrassé de Lewis Dunk dans la surface avant d’armer une frappe sèche du pied droit qui a trompé Mathew Ryan (60e). Mais dans le temps additionnel, après consultation du VAR, l’arbitre a sifflé un penalty en faveur des Seagulls pour une supposée faute d’Andrew Robertson et Danny Welbeck. Un penalty transformé par Pascal Gross (90e+2).

La supposée position de hors-jeu de Salah
La supposée position de hors-jeu de Salah © RMC Sport

Les Reds rejoints au bout du suspense

"Je pense que Jürgen Klopp est d’accord avec moi. Il y a un contact dans la surface, mais ça ne doit pas donner penalty, c’est une simulation ! C’est complètement amplifié et anti-football", s’est insurgé Kevin Diaz, qui commentait le match sur RMC Sport. Avec ce nul à l’extérieur, les champions d’Angleterre s’emparent provisoirement de la tête du classement. Mais ils ne comptent qu’un point d’avance sur Tottenham, qui défiera dimanche Chelsea (17h30 sur RMC Sport) dans le choc de la dixième journée de Premier League. Toujours obligé de composer avec une cascade de blessés (Virgil Van Dijk, Trent Alexander-Arnold, Joël Matip, Joe Gomez, Naby Keita, Thiago Alcantara), Liverpool s’est fait peur d’entrée avec un premier penalty accordé aux locaux pour une faute de Neco Williams sur Aaron Connolly (20e).

La supposée faute de Robertson
La supposée faute de Robertson © RMC Sport

Mais Neal Maupay, qui avait pris Alisson à contre-pied, a trop ouvert son pied et manqué le cadre. Pire, l’ancien Niçois s’est fait mal en tirant son penalty et a été contraint de céder sa place quelques minutes plus tard. Liverpool a alors haussé le ton et égalisé grâce à Mohamed Salah (32e). Sauf que son but a été refusé pour une position de hors-jeu de quelques millimètres au niveau de son pied. De quoi relancer le débat sur le VAR. "Ce n’est pas du tout dans l’esprit du football et pourquoi la règle du hors-jeu a été inventée, c’est toujours pareil. C’est un problème", a regretté Kevin Diaz. Le but de Jota, lui, a bien été validé, mais Liverpool s’est donc fait reprendre au bout du suspense sur un penalty pour le moins contestable.

>> La Premier League est à suivre sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abonner à nos offres

RR