RMC Sport

Premier League: un projet de réforme à 18 avec les deux géants écossais

Selon des informations du Sun, les six clubs anglais qui devaient participer à la Super League auraient la volonté de réformer la Premier League. Il y serait notamment question de réduire le championnat à 18 équipes, en intégrant les deux géants d'Ecosse, le Celtic et les Rangers.

Les projets de réformes dans le football européen sont dans l'ère du temps. Celui d'une Super League européenne, lancée dimanche, n'a pas tenu plus de trois jours avec le désistement des six clubs anglais qui se sont retirés face à la pression populaire et les menaces des différentes instances, nationales et internationales.

>> La crise de la Super League en direct

"Cela aurait du sens pour tout le mond"

Les grands clubs anglais réfléchiraient depuis plusieurs mois à un projet de réforme pour la Premier League. Et le Celtic et les Glasgow Rangers, les deux principaux clubs écossais, pourraient être des candidats pour intégrer le championneat anglais. L'intégration de ces deux clubs serait perçue comme une plus-value intéressante pour les droits télévisés, les sponsors mais aussi les supporters.

Ce projet aurait cette fois l'accord de l'UEFA et de la Fifa pour se concrétiser. "Que la Super League ait lieu ou non, nous pensons tous que le Premier League doit être modifiée et améliorée, a déclaré une source proche au Sun. Il est temps que nous l'ouvrions aux Rangers et au Celtic. Cela aurait du sens pour tout le monde."

18 clubs et des play-offs?

En parallèle de l'intégration possible de ces deux clubs écossais, les dirigeants de Premier League étudieraient aussi la possibilité d'organiser des play-offs en fin de saison, à l'image de ce qu'organise le rugby anglais.

Il y aurait aussi une volonté de réduire le championnat à 18 équipes à terme. "Nous n'avons jamais hésité à croire qu'un championnat à 18 clubs soit la seule voie sensée à suivre, indique une autre source au Sun. C'est aussi ce que l'UEFA, la Fifa et l'ECA réclament depuis longtemps."

Si les principaux clubs anglais parviennent à convaincre les instances, il faudrait aussi qu'ils obtiennent gain de cause auprès des 14 "laissés pour compte" lors du projet de la Super League européenne, et qui n'ont pas hésité à s'unir pour défendre les intérêts de la Premier League.

GL