RMC Sport

Suarez : « Cavani ne m’a pas demandé de venir au PSG »

Luis Suarez

Luis Suarez - -

EXCLU RMC SPORT – Invité de Luis Attaque, le buteur de Liverpool et de l’Uruguay, Luis Suarez, est revenu sur son actu, mais aussi sur son compatriote Edinson Cavani. Il confie que l’attaquant du PSG ne lui pas demandé de le rejoindre dans la Capitale.

Luis Suarez, votre désir premier est-il d'être champion avec Liverpool cette saison ?

Oui, cela fait plus de 20 ans que le club n’a pas été champion (23 ans, ndlr). L’attente est énorme. Cette saison, on a bien commencé, avec de l’envie et de l’espoir. On n’a pas de Coupe d’Europe à disputer ce qui nous permet d’être concentrés à 100% sur le championnat. Cette saison en Premier League, le niveau est très resserré. Il peut tout se passer contre n’importe qui. A nous de profiter de cette situation.

Que répondez-vous à ceux qui vous critiquent pour votre caractère ?

Chacun a sa façon d’évoluer sur le terrain. Certains bouillonnent à l’intérieur et gardent toute leur agressivité en eux. Moi, je ne peux pas garder mes émotions. Quand je suis énervé, je le montre. Et quand je suis heureux, je le montre aussi.

On connait l'importance qu'a pour vous la sélection uruguayenne. Ce serait un échec de ne pas aller à la Coupe du monde...

Oui, un gros échec. On n’imagine pas ne pas aller au Brésil. L’Uruguay a des joueurs de très grande qualité qui ont démontré qu’ils méritaient de disputer la Coupe du monde. Il reste encore un barrage contre la Jordanie à disputer. On doit montrer la même envie pour se qualifier.

Avec la Celeste, vous avez comme partenaire Edinson Cavani. Parlez-vous ensemble du PSG ?

On discute souvent ensemble, surtout de notre famille. Mais on parle aussi de football. La dernière fois, on a évoqué son transfert au PSG. Il voulait changer de club et jouer dans une équipe qui aspire à gagner la Ligue des champions. Il traverse une bonne période en ce moment. C’est un très grand joueur. Il l’a montré dans ses clubs précédents et en sélection. Ses premiers mois à Paris se passent bien alors qu’habituellement, c’est difficile lorsqu’on change de pays. Sur le terrain, je le trouve très à l’aise.

Vous a-t-il demandé de le rejoindre au PSG ?

Non. Il me dit qu’il est heureux à Paris, qu’il est content du grand club qu’il découvre, de ses partenaires et de la façon d’envisager le foot en France. Il m’interroge beaucoup là-dessus car c’est différent de ce que je connais en Angleterre.

On parle beaucoup de vous cet hiver du côté du Real Madrid. Qu'en pensez-vous ?

Il y a toujours des rumeurs. Parfois trop. Si j’avais dû jouer dans tous les clubs où la presse m’a envoyé, je serais devenu complètement fou. Je reste éloigné de tout ça.

En 2012, vous avez été au cœur d'une grosse polémique avec Patrice Evra*. Y repensez-vous ?

Ça fait partie du passé. Cette polémique m’a fait mal car j’ai été obligé de me justifier sans aucune preuve avec moi. J’ai été puni sans avoir ces preuves qui me mettaient en cause. Aujourd’hui, je ne pense qu’au présent.

Quel est votre favori pour le Ballon d'Or ?

Je n’en ai pas. Sur l’année écoulée, Ribéry le mérite pour son triplé avec le Bayern. Mais des joueurs comme Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi ont beaucoup démontré avec leurs buts en championnat, en Coupe d’Europe et leurs sélections. Leurs statistiques sont spectaculaires. Zlatan est aussi un joueur incroyable. Ce qu’il arrive à réaliser avec sa taille (1,95m), c’est admirable. Peu importe celui qui le remportera, il le méritera.

*Jugé coupable de propos racistes à l’égard du Français en 2011, Luis Suarez avait écopé de huit matches de suspension.

A lire aussi :

En vidéos : les deux visages de Suarez

En vidéo : Zlatan joue au tennis avec Djokovic à Bercy !

Les petites phrases de l’After du 03/11

dossier :

Edinson Cavani

Luis Attaque