RMC Sport

Tottenham: Mourinho n'accable pas Alli après sa blague sur le coronavirus

José Mourinho s’est expliqué sereinement avec Dele Alli, qui avait posté samedi dernier une vidéo où on le voit plaisanter au sujet du coronavirus qui a fait plus de 1300 morts en Chine. Le coach de Tottenham confirme les regrets de l’Anglais, coupable selon lui d’une erreur de jeunesse.

Coup de sifflet final autour de la polémique Dele Alli ? L’international Anglais avait diffusé une vidéo sur son compte Snapchat dans laquelle on le voit le visage barré par un masque de protection avec la légende: "Corona quoi, montez le volume". Suivaient une vidéo où il zoomait sur un homme d'origine asiatique, puis la photo d'une bouteille d'antiseptique, avec le message "Ce virus va devoir être plus rapide que ça pour m'attraper". Une blague de mauvais goût autour d’une épidémie de coronavirus déjà à l’origine de 1380 morts en Chine. La vidéo a été rapidement supprimée par son auteur, qui s’est ensuite rapidement excusé sur le réseau social chinois Weibo.

"Une erreur de jeunesse"

José Mourinho, son coach à Tottenham a tenu à désamorcer le tollé naissant dans les colonnes du Daily Mail. "La conversation a été facile car il était désolé. C’était une erreur mais son intention n’a jamais été de blesser ou d’offenser", tempère le Portugais. Le Spécial One justifie le geste maladroit de son joueur par son âge. "Il a immédiatement regretté et a reconnu une erreur de jeunesse, une erreur de la jeune génération. Il a montré de l’humilité pour s’excuser. C’est remarquable car parfois les jeunes font des erreurs et ne réalisent pas", salue le Mou au sujet de son milieu de 23 ans.

Probables sanctions de la fédération anglaise

Alli devra rendre des comptes à la FA et devrait être sanctionné. Le joueur des Spurs a enfreint la règle E3-1 qui interdit aux joueurs publier des contenus sur leurs réseaux sociaux considérés comme "inappropriés". Sa sortie pourrait également porter atteinte à la règle E3-2 qui stipule que certaines références ethniques ou aux origines peuvent être considérées comme un "facteur aggravant" dans la publication d’un contenu qui enfreint au préalable les règles établies par la fédération.

Walid Kachour