RMC Sport

River-Boca: Griezmann a choisi son camp en tribunes, Messi et d'autres stars sont là aussi

C'est le grand soir pour la finale retour de la Copa Libertadores, entre Boca Juniors et River Plate (20h30 sur RMC Sport). Délocalisation à Madrid oblige (à la suite des incidents des dernières semaines), de nombreuses stars du football européen ont fait le déplacement à Santiago-Bernabeu, dont Antoine Griezmann, Lionel Messi ou Leonardo Bonucci.

Un rendez-vous à ne pas manquer. Et cette fois, les stars du football européen n'ont pas l'excuse de la distance. Il y a du beau monde en tribune ce dimanche à Santiago-Bernabeu, pour assister à la finale retour de la Copa Libertadores entre River Plate et Boca Juniors (20h30 sur RMC Sport). Une affiche délocalisée pour cause d'incidents violents à Buenos Aires. 

La colonie argentine est évidemment en déplacement. Lionel Messi en a profité pour emmener plusieurs coéquipiers du Barça dans ses bagages, notamment Gerard Piqué ou Arturo Vidal, comme le rapporte la presse espagnole. Paulo Dybala est lui venu accompagné de son compère de la Juve Leonardo Bonucci. 

Simeone: "La première fois que je viens à Bernabeu sans pression"

Plusieurs joueurs de l'Atlético, l'Argentin Angel Correa en tête, sont également dans l'enceinte du rival madrilène. Diego Godin est aux côtés d'Antoine Griezmann, qui a posé sur les réseaux sociaux avec un pull aux couleurs de Boca Juniors. "C’est un match important pour l’histoire du foot. Et c’est la première fois que je viens à Bernabeu sans pression", a confié un Diego Simeone détendu à Olé.

Le Marseillais Lucas Ocampos, formé à River Plate, s'est lui aussi offert un déplacement dans la capitale espagnole, bien aidé par la déprogrammation du match de l'OM contre Saint-Etienne, initialement prévu ce dimanche soir. 

Perez, aller-retour express à Huesca

Quant aux joueurs du Real Madrid, plusieurs devraient être présents. Après leur victoire en Liga sur la pelouse de Huesca, au nord de l'Espagne (0-1, but de Gareth Bale), les hommes de Santiago Solari se dépêchent de regagner la capitale. Le délai est serré pour parcourir en avion les 330 km qui séparent les deux villes. Le président Florentino Perez a même zappé la deuxième période, selon Marca, pour regagner rapidement son stade.

-
- © -
-
- © -