RMC Sport

Serie A: Balotelli pourrait déjà quitter Brescia

Mario Balotelli pourrait être transféré au mercato hivernal. L’attaquant, viré de l’entraînement cette semaine par Fabio Grosso, sent que sa situation sportive à Brescia est de plus en plus compliquée et ne veut pas plus écorner sa relation avec sa ville natale, selon la Gazzetta dello Sport.

Les prochains jours devraient faire avancer la réflexion de Mario Balotelli mais il envisagerait déjà un départ. D’après la Gazzetta dello Sport, l’attaquant ne veut pas que sa relation avec sa ville natale de Brescia, qu’il a retrouvée cet été, s’abîme. Pour éviter cela, il envisage un transfert au prochain mercato hivernal. Pour le moment, son agent Mino Raïola n’a pas encore activé ses réseaux, car le joueur n’en serait encore qu’au stade de la réflexion. Le média italien évoque ses relations avec Galatasaray, qui lui fait les yeux doux depuis plusieurs années et qu’il apprécie. En revanche, la Chine ne le tente pas plus que cela. La porte de Flamengo, ouverte cet été, s’est refermée.

Viré de l'entraînement par Fabio Grosso

Il faut dire que la saison de Mario Balotelli s’est assombrie ces dernières semaines. Jeudi à l’entraînement, Fabio Grosso l’a renvoyé aux vestiaires. "Va-t’en Mario ! Va-t’en", lui a-t-il ordonné. Arrivé sur le banc en remplacement d’Eugenio Corini, l’ancien joueur de l’OL n’a pas apprécié son attitude à la mise en place tactique quand il l’a mis avec les remplaçants. Vexé, Super Mario a traîné des pieds. C’est sans dire un mot qu’il a accepté la décision de Fabio Grosso qui, pour son premier match la semaine dernière, l’avait sorti à la mi-temps pour se réorganiser après l’expulsion du défenseur Ales Mateju. Il se pourrait que l’entraîneur ne le prenne même pas dans le groupe pour le déplacement dimanche sur le terrain de l’AS Roma.

Une rencontre tendue avec le président

Après cet échange vif avec Fabio Grosso, Mario Balotelli (29 ans, 7 matchs et 2 buts en Serie A cette saison) a rencontré le président-propriétaire de Brescia, Massimo Cellino. La rencontre ne l'a pas du tout rassuré et leur relation se seraient même détériorée. Le président a avoué à la Gazzetta que son attaquant n’avait "pas souri" depuis le match contre le Héllas Vérone, soit le dernier avec l’ancien entraîneur sur le banc, mais surtout lors duquel Balotelli a été la cible de cris et insultes racistes. Début novembre, il s’était fait retirer son permis en Suisse pour une infraction dont la nature n’a pas été révélée. Les problèmes s’accumulent pour lui et le chant du départ semble avoir commencé dans ses pensées pour s'aérer l'esprit.

JR