RMC Sport

A quatre jours de l'OL, la Juve maîtrise la SPAL et Ronaldo marque encore

À quatre jours du huitième de finale aller de la Ligue des champions sur la pelouse de l'OL, la Juventus s'est imposée en championnat contre la SPAL (1-2). Cristiano Ronaldo, dont c'était le 1.000e match de sa carrière, a marqué le premier but turinois.

Pas de surprise dans ce match des extrêmes. Sans sortir le grand jeu, mais avec une maîtrise certaine, la Juventus s'est imposée (1-2) ce samedi soir sur la pelouse de la SPAL, lanterne rouge de la Serie A. Ce résultat comptant pour la 25e journée du championnat permet au leader de mettre provisoirement à quatre points la Lazio, son dauphin.

Ce succès permet surtout à la Vieille Dame de préparer au mieux son huitième de finale aller de la Ligue des champions prévu mercredi contre l'Olympique Lyonnais, au Groupama Stadium (21h00, en direct et en exclusivité sur RMC Sport 1).

>> Abonnez-vous aux offres exclusives RMC Sport pour regarder Lyon-Juventus en Ligue des champions

La Juventus a été mise sur les bons rails par Cristiano Ronaldo, dont c'était le 1.000e match de sa carrière. Il a inscrit son 21e but de la saison, d'un plat du pied sans contrôle à la réception d'un centre fort de Juan Cuadrado (15e). D'abord contrarié pour un hors-jeu apprécié au centimètre dès les premières minutes, l'attaquant portugais de 35 ans est dans une forme resplendissante, puisqu'il a marqué là son 16e but en 11 matchs consécutifs. Il a bien failli doubler la mise, mais a été contrarié par la barre transversale sur un coup franc en fin de match (85e).

Avec la meilleure équipe disponible

Paulo Dybala, dont une frappe avait trouvé le poteau, a ensuite offert le break au milieu gallois Aaron Ramsey, qui a fait la différence avec un petit ballon piqué (61e). Une aggravation du score logique, compte tenu de la maîtrise globale du champion d'Italie. La SPAL, bien muselée en première période, a malgré tout su réduire le score contre le cours du jeu sur un penalty d'Andrea Petagna, auteur de son dixième but de la saison (70e).

En dépit d'un effectif un peu court, à cause de nombreux forfaits sur blessure (Douglas Costa, Sami Khedira, Miralem Pjanic) et de la suspension de Leonardo Bonucci, Maurizio Sarri a aligné ce qui semble être sa meilleure équipe disponible en 4-3-3. Le capitaine Giorgio Chiellini a néanmoins cédé sa place à Matthijs de Ligt dès la 54e minute, alors qu'Adrien Rabiot et Federico Bernardeschi ont dû respectivement attendre la 73e et la 79e pour faire souffler Aaron Ramsey et Blaise Matuidi.

JA