RMC Sport

Juventus: Bonucci s’en prend à un dirigeant de l’Inter en plein match

Leonardo Bonucci, défenseur de la Juventus, s’en est pris à un dirigeant de l’Inter Milan, le secrétaire technique Cristiano Mozillo, après le but victorieux d’Alexis Sanchez, mercredi en Supercoupe d’Italie.

Alexis Sanchez a douché les espoirs de la Juventus à la dernière seconde, mercredi. L’attaquant chilien a donné la victoire à l’Inter Milan face à la Vieille Dame (2-1) en Supercoupe d’Italie au bout de la prolongation en trompant de près le gardien Mattia Perin. La Juve se préparait depuis quelques minutes aux tirs au but puisque Massimiliano Allegri avait décidé de faire entrer Leonardo Bonucci, pour tirer lors la séance.

Leonardo Bonucci s'accroche avec Cristiano Mozillo
Leonardo Bonucci s'accroche avec Cristiano Mozillo © Capture Mediaset
Leonardo Bonucci s'accroche avec Cristiano Mozillo
Leonardo Bonucci s'accroche avec Cristiano Mozillo © Capture Mediaset

Le staff avait d’ailleurs exhorté ses joueurs à concéder un coup franc pour permettre le changement. Mais le plan n’a pas fonctionné avec le but de Sanchez et le défenseur n’est finalement jamais entré en jeu alors qu’il s’y était préparé depuis de longues minutes sur le bord du terrain. Le joueur de 34 ans s’est signalé d’une autre manière.

Visiblement frustré par le scénario du match, il s’en est pris au secrétaire technique de l’Inter Milan, Cristiano Mozillo, présent au bord du terrain. Bonucci a poussé ce dernier, qui a peut-être tenu quelques mots à son égard, même si aucun écho n’en a fait état à l’issue de la rencontre.

Allegri: "Perdre à cinq secondes de la fin, ça fait mal"

Ce revers de la Juve tombe au cœur d’une saison compliquée où le club ne pointe qu’à la cinquième place en Serie A à trois points de l’Atalanta Bergame, quatrième avec un match en moins, et onze de l’Inter Milan, leader du championnat. Le club est tout de même qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions avec un match contre Villarreal (sur RMC Sport).

"C'était un vrai match, c'était un bon test pour nous de voir où nous étions, a déclaré Allegri à l’issue du match. Les garçons ont joué un très bon match, malheureusement le football semble avoir été inventé par le diable et à cinq secondes de la fin, nous avons fait preuve d'ingéniosité. Nous avons joué contre l'équipe la plus forte de Serie A, nous avons eu plusieurs occasions et en avons peu concédé. C'est une défaite cuisante, perdre à cinq secondes de la fin et voir les autres célébrer fait mal. Je n'ai rien à reprocher, maintenant la conscience et la colère doivent être intégrée pour bien continuer en championnat, en Coupe d'Italie et en Ligue des champions. Il faut voir le bon côté des choses: les joueurs vont mieux physiquement et grandissent."

NC