RMC Sport

Juventus: le directeur sportif pose une condition pour l'avenir de Pirlo

Dans une interview avant le match de Serie A ce dimanche où la Juventus affrontait la Fiorentina (1-1), Fabio Paratici est revenu sur l'avenir d'Andrea Pirlo. Le directeur sportif conditionne le maintien de son entraîneur à une qualification en Ligue des champions. Le dirigeant turinois en a profité aussi pour revenir sur l'échec de la Super League où son club était largement impliqué.

Après neuf titres de rang en championnat, la Juventus s'apprête à perdre sa couronne en Serie A. Forcément de quoi jeter le doute sur l'avenir d'Andrea Pirlo, arrivé en début de saison et qui vit sa première saison sur un banc de touche. Pourtant, le technicien italien pourrait rester en poste à en croire les déclarations du directeur sportif du club de la Vieille Dame.

"En cas de qualification pour la Ligue des champions, il sera certainement l'entraîneur la saison prochaine, a affirmé le directeur sportif Fabio Paratici, en marge de la rencontre face à la Fiorentina ce dimanche (1-1). On ne pense même pas au plan B. On est confiants dans ce qu'on fait, c'est la seule pensée qu'on a."

Quatrième de Serie A après 33 journées, la Juventus a pour l'instant le dernier ticket qualificatif pour la prochaine Ligue des champions. Mais avec seulement trois points d'avance sur Naples, la marge est faible et l'équipe turinoise n'a plus le droit à l'erreur. Ces derniers jours, la Juventus a traversé aussi une crise provoquée par l'échec du projet de Super League.

"La Super League? Nous avons agi dans la plus grande clarté"

Andrea Agnelli, président de la Juventus, était l'une des têtes pensantes du projet, aussi vice-président de cette nouvelle compétition. "Nous vivons avec une grande sérénité, nous sommes très calmes. Nous avons agi dans la plus grande clarté, a défendu Paratici. Je vois le président tous les jours, il est très serein, il travaille et planifie l’avenir, je sais combien il se soucie du bien de football et Juventus."

En cas de participation à la Super League, la Juventus aurait pu quitter la Serie A, de manière volontaire ou forcée par les instances internationales et nationales. "Les réactions violentes nées après l'annonce de la Super League ont un peu détourné l'attention du pourquoi du comment des propositions faites. Puis des choses fausses ont été dites, a rappelé encore Paratici. Personne n'a pensé à quitter le championnat, et la formule n'était pas fermée."

C'est par ce même championnat que la Juventus peut donc encore se qualifier pour la prochaine Ligue des champions et joue sa fin de saison. Eliminé dès les huitièmes de finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes par le FC Porto cette saison, le club turinois n'a plus que la Coupe d'Italie, dont la finale est prévue le 19 mai prochain face à l'Atalanta, pour espérer décrocher un nouveau trophée cette saison, le deuxième après la Super Coupe d'Italie remportée en janvier face à Naples.

GL