RMC Sport

Serie A: à Manchester United comme au Real, CR7 a toujours impressionné pour ses débuts

Cristiano Ronaldo va connaître sa grande première en Serie A sur la pelouse du Chievo Vérone samedi (18h). L’occasion de se replonger sur ses premières réussies pour Manchester United et le Real Madrid.

Le 16 août 2003, Sir Alex Ferguson lançait Cristiano Ronaldo dans le grand bain d’Old Trafford pour sa première avec les Red Devils. Entré en jeu à la place de Nicky Butt (61e) contre Bolton, le Portugais est alors âgé de 18 ans seulement. Il n’est pas encore l’idole de Manchester United pas plus qu’il n’aspire à remporter cinq Ballons d’or, encore que son ambition était déjà grande.

Adoubé par George Best avec Manchester

Les Red Devils l’emportent finalement 4-0 avec un doublé de Ryan Giggs et CR7 impressionne. Impliqué sur le deuxième but de Ryan Giggs, il a aussi obtenu un penalty manqué par Van Nistelrooy. "C’est quand la dernière fois que vous avez vu ça ?", s’était enthousiasmé George Best à l’époque, avant de disparaître, deux ans plus tard.

Un but pour commencer à Madrid

Victorieux de sa première Ligue des champions cinq ans plus tard, en 2008 avec les Red Devils, Cristiano Ronaldo remporte le premier de ses cinq Ballons d’or la même année. Au sommet de son art, il rejoint ce qui deviendra sa maison pour les neuf prochaines saisons l’été suivant.

Au Real Madrid, l’international portugais, champion d’Europe en 2016, change encore de dimension et marque les esprits dès sa première officielle avec la maison merengue. Face au Deportivo (3-2), le 29 août 2009, Cristiano Ronaldo inscrit sur penalty la deuxième réalisation de son équipe.

Continuer à marquer les esprits

A l’heure d'effectuer ses grands débuts pour la Juventus Turin, le quatrième club de sa carrière, qu’il a rejoint cet été, Cristiano Ronaldo n’a plus besoin de s’affirmer autant que par le passé. Mais à 33 ans, ses objectifs sont toujours aussi grands et ses rêves de suprématie intactes. Désireux de remporter une sixième Ligue des champions avec la Vieille Dame, il voudra, sinon marquer, au moins frapper les esprits. Et prouver que la Juve a bien fait de miser sur lui.

QM