RMC Sport

Serie A: la réponse de la Juve après les perquisitions de la brigade financière

Après les perquisitions dans ses bureaux dans l’enquête sur des transferts douteux, la Juventus a réagi samedi dans un communiqué. Le club dit se tenir à disposition de la justice et assure qu’il collaborera.

La Juventus est sortie du silence et a réagi samedi soir via un sobre communiqué à l’affaire financière pour laquelle ses bureaux de Turin et Milan ont été perquisitionnés. Selon le bureau du procureur de Turin qui s’est exprimé vendredi, une enquête a été ouverte et porte sur les transferts de joueurs de ces trois dernières saisons, et sur la manière dont les résultats financiers annuels ont été présentés, entre 2019 et 2021. La Juventus est soupçonnée d'avoir donné de fausses informations à des investisseurs et d'avoir produit des factures pour des transactions inexistantes.

Dans son communiqué publié sur le site du club, la Juventus dit "prendre acte" du début de l’enquête. "Si nécessaire, la Juventus collaborera avec les enquêteurs et est convaincue qu'elle clarifiera tous les aspects qui les intéressent, estimant qu'elle a fonctionné conformément aux lois et règlements régissant la préparation des rapports financiers, dans le respect des principes comptables et conformément aux pratiques de l'industrie du football international et aux conditions du marché", peut-on également lire.

Suspecté d’avoir falsifié ses bilans comptables

Le club est donc suspecté d’avoir falsifié ses bilans comptables à travers des plus-values fictives entre 2018 et 2021. Selon la presse italienne, six dirigeants sont visés: le président du club Andrea Agnelli, le vice-président Pavel Nedved l’ex directeur sportif depuis parti à Tottenham Fabio Paratici et trois responsables de la comptabilité.

L'arrivée du Cristiano Ronaldo à l'été 2018 pour 100 millions d'euros, puis son retour à Manchester United en août dernier pour 15 millions d'euros (plus 8 millions d'euros en option en fonction des performances sportives du joueur) serait particulièrement scrutée par les enquêteurs.

LL