RMC Sport

Serie A: Milan peut-il conserver son titre cette saison?

Tenante du titre, l'AC Milan lance la saison 2022-2023 de Serie A, avec la réception d'Udinese à San Siro (samedi 18h30).

La dernière fois que l'AC Milan a su conserver le Scudetto, c'était au siècle précédent. De 1992 à 1994, le club lombard avait réussi le triplé. Depuis, les cinq titres de champion d'Italie qui ont suivi ne se sont jamais enchaînés. La saison de Serie A qui s'ouvre ce samedi (18h30) à San Siro avec la réception d'Udinese, trois mois après le 19e sacre de l'histoire du club lombard, sera-t-elle enfin celle du doublé ?

Un mercato trop léger?

Stefano Pioli a très envie de répondre par l'affirmative. "J'ai revu chez mes joueurs le même regard, la même attitude et le même esprit que l'an dernier, cela me rend optimiste, a répondu l'entraîneur milanais en conférence de presse. Je suis convaincu qu'aucun de nous, moi y compris, n'avons encore atteint notre plus haut niveau". Mais la quête de la confirmation s'annonce sans répit. Alors que le championnat de la saison passée ne s'est joué qu'à deux points, Milan ne s'est pas vraiment distingué cet été sur le marché des transferts. Ce qui peut laisser craindre des insuffisances au fil de la saison, à moins que le tir ne soit rectifié d'ici la fermeture du mercato.

Durant l'intersaison, Milan a laissé filer gratuitement un titulaire indiscutable (le milieu Franck Kessié au FC Barcelone) et un titulaire régulier (le défenseur central Alessio Romagnoli à la Lazio). Dans le sens inverse, la tirelire a été cassée pour le jeune talent offensif belge Charles De Ketelaere (32 M€ en provenance du Club Bruges). Une arrivée intéressante, qui n'apporte toutefois pas beaucoup de garanties, au même titre que celle de Yacine d'Adli (retour de prêt). Un renfort en défense axiale a longtemps été évoqué (Sven Botman), pour que la jeune charnière Tomori-Kalulu ne soit pas sur-sollicitée. Renato Sanches était aussi espéré au milieu. Las. Le fonds américain RedBird, devenu propriétaire du club en juin, n'a guère fait bonne impression pour son premier été. Gare à l'intérêt du Paris Saint-Germain pour Rafael Leão dans les prochaines semaines.

L'Inter a mis les moyens, la Juventus attend des réponses

Pendant ce temps, l'Inter a fait un mercato plus positif, en apparence du moins. Quand le rival se retrouve à repartir avec Olivier Giroud comme seul pur buteur, en attendant que Zlatan Ibrahimovic revienne de blessure, le club intériste fait revenir Romelu Lukaku pour qu'il reforme avec Lautaro Martinez la paire du titre de 2021. Avec en plus les arrivées d'André Onana, Henrikh Mkhitaryan et Joaquin Correa, les Nerazzurri semblent mieux armés que la saison passée. D'autant que Milan Škriniar, convoité par le PSG, n'est toujours pas parti et que le mercato a été déclaré fermé par Simone Inzaghi.

C'est sans doute le cas aussi de la Juventus de Max Allegri, même si plusieurs choix posent question. Certes, Paulo Dybala (AS Rome) et Matthijs De Ligt (Bayern Munich) sont partis. Gleison Bremer et Angel Di Maria sont arrivés pour les remplacer, mais leur niveau est incertain. Un peu comme Paul Pogba, dont la forme, lorsqu'il sera opérationnel, dira sans doute si les Bianconeri peuvent se mêler ou non à la lutte pour le titre. À moins que ce ne soit la Roma - galvanisée par l'arrivée de Paulo Dybala et le nouveau sacre européen de José Mourinho en Ligue Conférence - qui vienne jouer les troubles-fêtes.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport