RMC Sport

Sextapes et montres volées, Cissé s'explique au tribunal

Djibril Cissé

Djibril Cissé - AFP

Djibril Cissé était entendu comme témoin ce lundi au tribunal correctionnel d’Yverdon-les-Bains pour évoquer le cas de Mustapha Zouaoui, accusé de recel de montres mais aussi l’un des cerveaux présumés dans les affaires de sextapes concernant Cissé et Mathieu Valbuena.

Djibril Cissé avait rendez-vous ce lundi au tribunal correctionnel d’Yverdon-les-Bains. L’attaquant du club local était convoqué pour évoquer sa relation avec Mustapha Zouaoui, dit "Sata", visé pour recel de montres de luxe, mais également maître-chanteur présumé dans les affaires de sextapes concernant Cissé ainsi que Mathieu Valbuena.

A lire aussi >> Affaire de la sextape: Benzema obtient gain de cause devant la Cour de cassation

"Il me rendait des services. C’était un copain. Mais il est tordu. Je ne le recommanderais pas", a ainsi lancé l’ex-international français, comme le reporte l’édition suisse du site Internet 20 Minutes.

La montre de Terminator 3 en Grèce

Cissé est notamment revenu sur la fois où l’intéressé l’avait rejoint en Grèce pour lui proposer la montre Audemars Piguet portée par Arnold Schwarzenegger dans le film "Terminator 3".

A lire aussi >> Affaire de la sextape : la version de Mustapha Zouaoui, l’un des maîtres-chanteurs présumés

L’ancien joueur de Liverpool, de l’OM ou encore du Panathinaikos, a également évoqué le rôle de Zouaoui dans l’affaire de sa sextape, dont le prévenu aurait raconté avoir pu voir des images.

"J’ai payé pour la destruction de l’ordinateur"

"Je ne sais pas comment elle a fait pour nous filmer sans que je le vois mais c’était vrai. J’ai payé pour la destruction de l’ordinateur, ce que devaient faire Sata et un complice." Face au comeback des deux hommes, censés être des intermédiaires des maîtres chanteurs, Cissé aurait alors refusé de donner plus d’argent.

A lire aussi >> Le Vestiaire: Jacques Faty raconte les dessous de l'affaire de la sextape de Djibril Cissé à l'OM

"J’appelle Valbuena et je me retrouve complice"

Celui-ci est ainsi également revenu sur l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena: "Sata m’a contacté pour que j’avertisse Mathieu. Puis il m’a envoyé un extrait de 20 secondes. C’était clair. C’était bien Mathieu. Je lui en ai reparlé en disant qu’un intermédiaire, Sata, pouvait s’en occuper. Résultat: les policiers ont débarqué chez moi et m’ont mis en garde à vue. Je me suis fait avoir. J’appelle Valbuena et je me retrouve complice. Cela fait trois ans que je suis traîné dans la boue."

A lire aussi >> Affaire de la sextape: Djibril Cissé "confiant à un million de pour cent"

VIDEO. Le journal moyen du lundi 06 novembre

JBi