RMC Sport

Super League: Al-Khelaïfi s'attaque aux "trois clubs rebelles"

Le nouveau président de l'Association européenne des clubs (ECA), Nasser Al-Khelaïfi, a profité de l'Assemblée générale organisée ce lundi pour dénoncer les partisans de la Super League.

Près de six mois après le coup de force tenté par une poignée de clubs européens, emmenés par le Real Madrid, le Barça et la Juventus Turin, Nasser Al-Khelaïfi s’est présenté à l’Assemblée générale de l’Association européenne des clubs (ECA) dans la peau du grand gagnant, ce lundi. Le patron du Paris Saint-Germain, nommé à la tête de l’ECA après la création avortée d’un projet mort-né, la Super League, s’est vanté d’avoir résisté, aux côtés du président de l’UEFA Aleksander Ceferin, au "coup d’Etat de minuit".

"Vous devez tous savoir que le président Ceferin était confiant dès le début, s'est félicité le président du PSG à la tribune. Nous avons parlé tôt le matin du 18 avril, et il a dit : ‘Nous allons gagner’. Et nous avons gagné. Merci, Président Ceferin. Et tandis que les trois clubs rebelles (ndlr, Real, Barça, Juventus) gaspillent de l’énergie, déforment les récits et continuent à crier au ciel, les autres avancent et concentrent toutes leurs forces sur la construction d'un avenir meilleur pour le football européen, unis et ensemble."

Optimiser les revenus des compétitions de clubs

Après ce tacle adressé aux mutins, dont certains nourrissent toujours l’ambition de créer une compétition dissidente, à l'image du Real Madrid, Nasser Al-Khelaïfi s’est arrêté sur les différents projets en cours. Et notamment la mise en place d’un fonds de dettes de plusieurs milliards d’euros, ainsi qu’un fonds d’urgence commun à l’UEFA et à l‘ECA. Le président du PSG, autrefois en délicatesse avec le fair-play financier, a également annoncé une nouvelle réglementation pour le FPF "avec pour objectif de renforcer les relations entre l’UEFA et l’ECA".

Deux entités qui partagent une même vision, jure Nasser Al-Khelaïfi pour qui ce sont "les deux faces d’une même pièce de monnaie". Outre une initiative visant à redistribuer "environ 50 millions d’euros en plus par an au profit des petits clubs", le patron du PSG et de l’ECA a également fait part de sa détermination à établir un nouveau modèle de commercialisation des compétitions de clubs de l’UEFA - "une joint venture entre l’ECA et l’UEFA" - afin d'optimiser les revenus des compétitions de clubs.

RMC Sport