RMC Sport

Thierry Henry, un monument en dix chiffres

Thierry Henry

Thierry Henry - AFP

Thierry Henry, âgé de 37 ans, a annoncé sa retraite ce mardi. RMC Sport revient sur l’immense carrière du meilleur buteur de l’histoire des Bleus en dix chiffres clés.

2 : sa place à l’élection du Ballon d’Or 2003, l’année où il a le plus frôlé la plus grande distinction individuelle de la planète football. Battu par Nedved, il remontera sur le podium trois ans plus tard, en 2006, avec une troisième place derrière Cannavaro et Nedved. Il terminera quatrième en 2000, 2004 et 2005 et sera sept fois dans le top 10 en carrière. Soulier d’or européen en 2004 et 2005, footballeur de l’année en Premier League en 2003, 2004 et 2006, Henry aura également l’honneur d’être désigné joueur français de l’année (prix décerné par France Football) à cinq reprises : 2000, 2003, 2004, 2005 et 2006.

4 : son nombre de participations à la Coupe du monde (1998, 2002, 2006 et 2010). Aucun international français n’avait disputé autant de fois la plus grande compétition de sélections. Avec 17 matches de phase finale, il détient le record tricolore du genre à égalité avec Fabien Barthez. Henry a inscrit six buts en quatre Mondiaux, trois en 1998 et trois en 2006. Il sera resté muet lors des naufrages collectifs de 2002 et 2010. Il prendra également part à trois Euros (2000, 2004, 2008) pour 11 matches de phase finale dans cette compétition.

5 : le nombre de championnats nationaux remportés avec ses différents clubs. Titré avec Monaco en 1997, « Titi » rajoutera à son palmarès deux couronnes anglaises (2002, 2004) avec Arsenal et deux espagnoles (2009, 2010) avec le Barça. Un CV en club agrémenté d’une Ligue des champions (2009), une Supercoupe d’Europe (2009), un championnat du monde des clubs (2009), trois Coupes d’Angleterre (2002, 2003, 2005), une Coupe d’Espagne (2009), une Supercoupe d’Espagne (2009), deux Charity ou Community Shield (2002, 2004) et un Supporters’ Shield en MLS (saison régulière 2013). Sans oublier, bien sûr, les brillantes lignes de son palmarès en sélection : une Coupe du monde (1998), un Euro (2000) et une Coupe des Confédérations (2003).

20 : son nombre de passes décisives avec Arsenal lors de l’exercice 2002-2003. Tout simplement le record du genre sur une saison de Premier League. Si ses qualités de buteur ont fait sa gloire, Henry a toujours su faire briller ses partenaires. Depuis son arrivée en Angleterre en 1999, le natif des Ulis a délivré 133 passes décisives en 472 matches. Collectif, le « Titi ».

49 : le nombre de matches consécutifs lors desquels Arsenal et Henry sont restés invaincus en Premier League de début mai 2003 à fin octobre 2004. Bilan de Thierry sur la période ? 39 buts et 19 passes décisives. Dans l’intervalle, les « Invincibles » signent la saison parfaite : 38 journées sans perdre un seul match. La grande classe.

50 : son nombre de buts en Ligue des champions. 7 avec Monaco, 35 avec Arsenal et 8 avec Barcelone. Meilleur buteur français en C1, Henry n’est devancé que par cinq joueurs dans l’histoire de la plus prestigieuses compétition de clubs en Europe : Lionel Messi, Cristiano Ronaldo, Raul, Ruud van Nistelrooy et Andreï Shevchenko.

51 : son nombre de buts en équipe de France. Sélectionné pour la première fois en octobre 1997 à l’occasion d’un match amical à Lens contre l’Afrique du Sud (victoire 2-1), Henry inscrit son premier but sous le maillot bleu face à… l’Afrique du Sud lors du premier match de la Coupe du monde 1998 (3-0), sa quatrième sélection. Son 51e et dernier but en sélection sera inscrit le 14 octobre 2009 contre l’Autriche lors d’un match qualificatif au Mondial 2010. Dans le panthéon des buteurs tricolores, « Titi » devance Michel Platini (41) et son complice de toujours David Trezeguet (34).

228 : son nombre de buts avec Arsenal en 377 matches et deux passages (1999-2007 puis retour express en 2012). Le record du club. De quoi lui valoir une statue à sa gloire érigée devant l’Emirates Stadium en 2011. Sous le maillot des Gunners, Henry présentera le meilleur ratio buts/match de sa carrière : 0,6 (0,41 en équipe de France). Avec un but toutes les 122 minutes de jeu effectif, il trône au sommet des grands buteurs les plus productifs de l’histoire de Premier League devant Robin van Persie et Alan Shearer (seuls les joueurs ayant marqué au moins 100 buts sont concernés). « Titi » inscrira également 49 buts avec le Barça, meilleur total d’un Français dans le mythique club catalan. Là où Henry passe, les records trépassent.

411 : son nombre de buts dans des matches officiels toutes compétitions confondues. Aucun Français n’a fait mieux dans une carrière professionnelle. Outre les 228 avec Arsenal, les 51 avec les Bleus et les 49 à Barcelone, Henry a marqué 28 buts avec Monaco, 3 lors de son court passage à la Juventus Turin et 52 pour New York, son dernier club.

918 : le nombre de matches dans sa carrière professionnelle depuis ses débuts avec Monaco le 31 août 1994. Le 918e aura peut-être été le dernier, ce samedi, avec New York. Avec 123 sélections, « Titi » est le deuxième Bleu le plus capé de l’histoire derrière Lilian Thuram (142). En club, il a disputé 377 rencontres avec Arsenal, 141 pour Monaco, 136 avec New York, 121 sous les couleurs du Barça et 20 à la Juve. De 17 à 37 ans.

dossier :

Thierry Henry

A.H.