RMC Sport

Toni Kroos et Leonardo lancent la fronde contre la Ligue des Nations

En cette période de calendrier surchargé, la compétition de l'UEFA est dans le viseur.

"Putain, comment on fait?" Le juron est sorti tout seul, au sortir d'une question sur le calendrier infernal et l'hécatombe de blessés qui touche le PSG et ses principaux joueurs, notamment Neymar et Mbappé, tous les deux partis blessés en sélection. Dans son live mardi matin, au détour d'une multitude de sujets, le directeur sportif du PSG s'en est pris aux compétitions qui surchargent le calendrier. ""On va essayer de vivre avec mais c'est incroyable. C'était à l'UEFA, à la FIFA de dire on arrête avec la Nations League..." C'est peu dire que la dernière née de l'UEFA ne plaît pas, notamment aux principaux clubs européens dont les joueurs sont aussi des piliers de leurs différentes sélections. 

Dès 2018, Thomas Meunier était monté au créneau, arguant que les trêves internationales étaient aussi un moment pour recharger les batteries et jouer des matchs avec un peu moins d'enjeu qu'en club. Le latéral de Dortmund n'a pas changé d'avis en 2020 où la situation est encore pire, en raison d'un calendrier surchargé car les championnats ont démarré plus tard et la Fifa a calé un match amical en plus par fenêtre internationale. Alors pour ceux qui en plus ont disputé le Final 8 et enchaîné le début de championnat dans la foulée. Heureusement que Meunier, en refusant de disputer le Final 8 avec Paris s'est épargné ça.

Toni Kroos: "Nous ne sommes que des marionnettes de la Fifa et de l'UEFA"

Ce mercredi, Toni Kroos aussi y est allé de son coup de gueule, dans un podcast "Einfach bad Luppen". "Malheureusement, nous n'avons pas décidé en tant que joueurs. Nous ne sommes que des marionnettes de la FIFA et de l'UEFA. S'il y avait un syndicat de joueurs, nous ne jouerions pas une Ligue des Nations ou une Super Coupe d'Espagne en Arabie saoudite." Ligue eds nations ou future coupe du monde des clubs, les nouvelles compétitions sont particulièrement dans le viseur de l'international allemand qui accuse la Fifa et l'UEFA de presser les joueurs comme des citrons. "Ces compétitions essaient de tout absorber financièrement, aussi de presser physiquement les joueurs. Mais je suis un grand fan de laisser des choses comme ça quand elles vont bien."

PK