RMC Sport

Torres prend sa retraite sur une raclée (mais il a quand même fait la fête)

Fernando Torres, 35 ans, a joué son dernier match en tant que footballeur professionnel vendredi au Japon. Et avec son équipe, le Sagan Tosu, l’Espagnol a pris une correction sévère face au Vissel Kobe d’Andrés Iniesta (1-6). Ce qui ne l’a pas empêché de fêter comme il se doit son ultime rencontre.

Ça y est, Fernando Torres n’est plus en activité. Annoncée en juin, la retraite de l’attaquant est effective depuis ce vendredi et cet ultime match joué en J1 League, le championnat d’élite japonais dans lequel il évoluait depuis un an. L’Espagnol espérait sans doute un meilleur scénario pour raccrocher les crampons. Son club, le Sagan Tosu, a pris une sévère correction lors de la 24e journée.

"Une fin n'est qu'un autre début"

A domicile, le Sagan Tosu a été écrasé par le Vissel Kobe (1-6). Andrés Iniesta a eu beau adresser une superbe lettre à son ancien coéquipier avec la Roja, il ne s’est pas privé de participer à l’humiliation en marquant l’un des six buts des visiteurs sur penalty. Outre l’ancien Barcelonais dans le camp adverse et son propre coéquipier Isaac Cuenca, Fernando Torres a croisé deux autres compatriotes pour son dernier match : Sergi Samper et David Villa, le vétéran entré dans le dernier quart d’heure.

La défaite sévère n’a quand même pas privé El Nino de la belle fête qui lui était réservée. Entouré des siens, l’ex-joueur de l’Atlético de Madrid, de Liverpool, de Chelsea et de l’AC Milan a été porté en triomphe par ses coéquipiers et ses amis. Sur les réseaux sociaux, l’homme qui offrit à l’Espagne l’Euro 2008 contre l’Allemagne (1-0) a partagé un montage photo le montrant enfant, sous les couleurs des Colchoneros, et le montrant adulte, à l’heure de la retraite. "The End" ("La fin"), écrit-il en message, alors que sur la photo, on retrouve aussi ses plus grands trophées gagnés, les chiffres de ses passages dans ses différents clubs, et ce proverbe : "Un final es solo otro principio", soit "Une fin n’est qu’un autre début" en français.

N.B