RMC Sport

Barça: un candidat à la présidence très pessimiste pour garder Messi

Dans une interview accordée à ESPN, Agusti Benedito, en lice pour la présidence du FC Barcelone, estime que le départ de Lionel Messi en fin de saison semble assez inéluctable. Le Catalan de 56 ans ferme également la porte à un éventuel retour de Neymar. "C’est impossible", selon lui.

Moins de vingt jours. Les élections présidentielles du FC Barcelone approchent à grands pas (24 janvier). Et la campagne bat son plein en Catalogne. Dans ce contexte, Agusti Benedito a accordé une interview à ESPN. Et le candidat de 56 ans y évoque notamment la situation de Lionel Messi, qui peut négocier librement avec d’autres clubs depuis le 1er janvier, alors que son contrat s’achèvera en juin prochain. Après avoir retenu sa star argentine l’été dernier, malgré sa demande officielle de départ, le Barça n’aura aucun levier juridique à actionner dans six mois. De quoi redouter sérieusement un exil du sextuple Ballon d’Or, annoncé dans le viseur du PSG et de Manchester City.

"La vérité, c’est que je ne suis pas très optimiste, même si la prolongation de Messi serait la meilleure nouvelle, explique Benedito. Le Barça est un club avec 121 ans d'histoire. Sa prolongation serait la meilleure nouvelle, mais il faut aussi rappeler que le club a eu de très grands joueurs au cours de son histoire, en surmontant des moments très difficiles. C’est clair que si l’histoire se termine, il y aura un Barça après Messi. Même si j'espère que son cycle durera encore trois ou quatre ans, s'il finit par partir, nous reconstruirons l'équipe et nous reviendrons au sommet. Personne ne doit en douter."

"Haaland ou Mbappé, c’est impensable"

Durant son entretien, le dirigeant catalan a également évoqué le cas de Neymar, qui a entamé des négociations avec le PSG afin de prolonger son contrat au-delà de 2022. En se montrant catégorique. "Nous devons parler clairement. On n'aura pas la possibilité d'amener Neymar, c'est impossible, assure Benedito. Sa vente au PSG en 2017 (pour 222 millions d’euros, ndlr), c'était le début de la fin (…) Quand il va bien, il est phénoménal, mais penser à son retour semble déplacé."

Interrogé sur la perspective d’attirer Erling Haaland (Dortmund) ou Kylian Mbappé (PSG), là encore, le candidat à la présidence du club blaugrana a calmé les ardeurs: "C'est la même chose que pour Neymar: aujourd'hui, c’est impensable, peu importe leur prix de vente ou les déclarations des uns et des autres. Il faut être sérieux".

dossier :

Neymar

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur