RMC Sport

Ces sept grands joueurs qui pourraient animer le mercato d’hiver

Le mercato d’hiver ouvrira ses portes dans deux mois et demi, le 1er janvier 2020. Et il devrait être assez agité. Plusieurs joueurs de renom en mal de temps de jeu pourraient chercher à se relancer. Afin de ne pas manquer l’Euro 2020 avec leur sélection.

Olivier Giroud

Depuis l’arrivée de Frank Lampard l’été dernier, l’avant-centre des Bleus ne joue quasiment plus avec Chelsea. Le coach anglais lui préfère Tammy Abraham, actuellement en tête du classement des buteurs de la Premier League. Derrière le Londonien de 22 ans, Olivier Giroud se partage les miettes avec Michy Batshuayi. Cette saison, il ne compte pour l’instant que 191 minutes de jeu, réparties en cinq matchs (toutes compétitions confondues). Avec un seul but inscrit lors de la Supercoupe de l’UEFA. Un temps de jeu dont ne peut se satisfaire le champion du monde 2018, qui reste sur trois buts lors de ses quatre dernières sélections. A six mois de la fin de son contrat, le Français de 33 ans devrait tenter de se trouver un nouveau challenge cet hiver.

Mario Mandzukic

Pour lui, c’est encore plus critique. L’attaquant croate n’a tout simplement pas joué la moindre minute depuis le début de la saison. Maurizio Sarri ne compte absolument pas sur lui et préfère Cristiano Ronaldo, Gonzalo Higuain et Paulo Dybala. Pour que le message soit bien clair, la Vieille Dame n’a même pas inscrit Mario Mandzukic sur la liste des joueurs qualifiés pour la Ligue des champions. Son départ en janvier semble déjà quasiment acté, même si son contrat court jusqu’en 2021. Manchester United serait sur les rangs pour le récupérer. Mais des clubs chinois lui feraient également les yeux doux.

Mesut Özil

Le cas du meneur de jeu d’Arsenal est un peu différent. Mais pas moins problématique. Placardisé par Unai Emery, Mesut Özil n’a fait que deux apparitions avec les Gunners depuis cet été (142 minutes de jeu). A plusieurs reprises, l’international allemand n’a même pas été retenu dans le groupe. Forcément gênant pour le plus gros salaire du club londonien, qui émarge à 394.000 euros par semaine. Malgré cette situation inconfortable, le champion du monde 2014 n’a pas forcément l’intention de faire rapidement ses valises. "Vous pouvez traverser des moments difficiles mais ce n'est pas une raison pour fuir et je ne le ferai pas. J'ai un contrat jusqu'à l'été 2021 et je resterai jusque-là", a-t-il affirmé dans The Athletic. Reste à voir sa réaction si une offre intéressante lui parvient dans les prochaines semaines.

Isco

Avec le retour de Zinedine Zidane à la tête du Real Madrid, il pensait pouvoir retrouver la lumière. Mais sept mois plus tard, Isco est toujours dans le brouillard. Le milieu de terrain espagnol n’a disputé que 104 minutes, réparties sur trois matchs, lors de cet exercice 2019-2020. La faute, en partie, à ses problèmes physiques. Touché au biceps fémoral droit, le joueur de 27 ans a manqué plusieurs semaines de compétition. En son absence, les Merengue ont offert deux visages, l’un brillant en Liga (dont ils occupent la tête devant le Barça et l’Atlético), l’autre inquiétant en Ligue des champions (une défaite, un nul). S’il ne retrouve pas rapidement une place de choix dans les petits papiers de Zizou, l’ancien de Malaga pourrait demander à partir durant l’hiver, malgré un bail scellé jusqu’en 2022. Histoire de ne pas compromettre ses chances de disputer l’Euro 2020 l’été prochain avec la Roja.

Ivan Rakitic

Il a été évoqué comme une possible monnaie d’échange dans le transfert avorté de Neymar durant l’été. Mais finalement, Ivan Rakitic est resté à Barcelone. Et ce n’est pas une grande réussite jusqu’ici. Moins utilisé par Ernesto Valverde, le milieu de terrain croate n’a participé qu’à six rencontres cette saison, dont une seule comme titulaire. Et seulement 30 minutes en Ligue des champions. Alors que son contrat prendra fin en 2021, le joueur de 31 ans, qui n’a jamais reçu d’offre de prolongation, pourrait être gentiment poussé vers la sortie. Si un club est prêt à proposer un chèque conséquent en janvier, tout le monde y trouverait sans doute son compte.

Emre Can

Lui aussi est dans une situation galère à la Juventus. Très peu utilisé par Maurizio Sarri, Emre Can ne compte que 78 minutes au compteur cette saison (réparties sur trois matchs). Une misère. Preuve que son coach ne l’apprécie pas beaucoup, l’international allemand n’a pas été coché parmi les noms retenus pour disputer la Ligue des champions. Un choix vécu comme un affront par l’ancien de Liverpool. De quoi lui donner l’envie de quitter le club piémontais? C’est bien possible. Encore faut-il qu’il trouve une équipe capable de racheter son contrat, qui ne prendra fin qu’en 2022. A 25 ans, le natif de Francfort jouit d’une belle cote sur le marché. Et la Vieille Dame voudra certainement en profiter lors du prochain mercato.

Thomas Müller

Le temps où l’attaquant allemand était un taulier du Bayern Munich est révolu. Depuis plusieurs mois, Thomas Müller est devenu un simple remplaçant en Bavière. Un statut forcément difficile à vivre pour le champion du monde 2014. Titularisé à seulement trois reprises en Bundesliga, le joueur de 30 ans n’a disputé que sept petites minutes en Ligue des champions (face à l’Etoile Rouge Belgrade). Autant dire que Niko Kovac lui accorde un crédit assez limité. Barré par Robert Lewandowski, Serge Gnabry et Kingsley Coman, Müller pourrait être tenté d’aller voir ailleurs afin de retrouver du temps de jeu. D’autant que son contrat s’achèvera en 2021.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur