RMC Sport

Mercato: l'opération Haaland au Barça freinée par Laporta

Le président du FC Barcelone, Joan Laporta, a confirmé ce dimanche que le club était bien intéressé par Erling Haaland, mais a précisé qu'il ne ferait rien qui puisse mettre en danger les finances du Barça.

Joan Laporta souffle le chaud et le froid. Le président du FC Barcelone, Joan Laporta, a profité du nouveau sacre en championnat des féminines du Barça pour glisser un petit mot sur le mercato. A l'Estadi Johan Cruyff, où l'équipe féminine s'est imposée 5-0 face au Real Madrid, il y avait des drapeaux norvégiens pour Caroline Graham Hansen et Ingrid Engen. Ce qui a suscité les questions de la chaîne catalane TV3, qui en profité pour demander à Laporta s'il y aura des drapeaux norvégiens au Camp Nou la saison prochaine pour Erling Haaland.

"Nous renforçons l'équipe pour la saison prochaine"

Le président du Barça a souligné que le club travaillait bien à la construction d'une équipe plus puissante, mais a précisé qu'il ne ferait rien qui puisse mettre en danger les finances du club. "Nous renforçons l'équipe pour la saison prochaine. Mateu Alemany, Jordi Cruyff et tout le secrétariat technique travaillent pour y parvenir et il y a des ajouts qui, je le comprends, enthousiasment les gens mais qui sont très difficiles car ce sont des opérations que nous ne devrions pas faire même si nous avions la meilleure situation économique." Pour rappel le Barça a une dette qui s'approche du milliard d'euros, et bien que la santé économique du club ait été une priorité depuis le début de la présidence de Laporta, les Blaugrana ne peuvent pas encore se permettre toutes les folies.

Le président confirme d'ailleurs qu'il y a des améliorations, mais que pour autant le club doit toujours encadrer ses dépenses : "Nous devons appliquer des critères et une certaine rationalité au monde du football. Nous sommes ici pour bien gérer un club de football, qui est le Barça, et bien que nous nous soyons améliorés, la situation économique n'a pas été inversée." Les Catalans ont également un autre problème : la masse salariale, qui est très contrôlée par la Liga. La rumeur courrait d'ailleurs que le Barça pourrait finalement accepter la CVC, premièrement refusée sous prétexte qu'elle ne serait pas optimale pour le club sur le long terme.

"Aucune opération qui mette en danger la situation économique du club"

Joan Laporta semble donc écarter la possibilité d'une signature du contrat CVC, même si 70 millions d'euros de masse salariale supplémentaire lui avait été promis. "La priorité est la santé économique ainsi que celle de constituer une équipe de plus en plus puissante, rappelle tout de même le dirigeant catalan. Nous serons impliqués dans tout, mais nous ne réaliserons aucune opération qui mette en danger la situation économique du club."

Anna Carreau