RMC Sport

Mercato: Renard, Katoto, Baltimore... Quel avenir pour les Bleues la saison prochaine?

Au moins huit internationales françaises ne savent pas où elles évolueront la saison prochaine. La capitaine emblématique de l'OL Wendie Renard en fait partie. Les discussions entre son club et ses conseillers semblent patiner alors qu'elle arrive en fin de contrat.

La fenêtre du mercato hivernal, qui va se refermer le 31 janvier, est une période propice aux échanges, réunions, et négociations en tout genre. Surtout pour les joueuses libres de s’engager avec le club qu’elles souhaitent depuis le 1er janvier, étant en fin de contrat en juin 2022. Parmi les internationales faisant partie de l’ossature du groupe France de Corinne Diacre, elles sont au moins huit à ne pas savoir où elles joueront la saison prochaine avec en ligne de mire de l’Euro en juillet en Angleterre. Point d’étape de la situation des unes et des autres.

A Paris, discussions en cours pour Katoto et Baltimore

Les points hebdomadaires continuent. Au cœur du projet parisien, l’attaquante star Marie-Antoinette Katoto (23 ans, 23 sélections) est évidemment une priorité pour le PSG qui n’entend pas se séparer de sa buteuse maison (8 buts en championnat cette saison) et souhaite lui offrir une place de choix pour l’avenir. Un statut qui ne sera peut-être pas accessible immédiatement dans un autre championnat.

L’autre "Titi parisienne" dont l’avenir est en discussion en ce moment se nomme Sandy Baltimore (21 ans, 8 sélections). Révélation de la saison 2020-2021, la milieu de terrain est attachée au club de la capitale auquel elle donne encore la priorité. Mais ses performances l’an passé et ses bonnes prestations avec l’équipe de France ont tapé dans l’œil de grosse cylindrées européennes.

A Lyon, le dossier Renard n’avance pas

C’est certainement le dossier le plus brûlant de la direction sportive lyonnaise. La capitaine emblématique rhodanienne, Wendie Renard (31 ans, 126 sélections), est en fin de contrat en juin. C’est la première fois que cette situation se produit depuis son arrivée au club en 2006. Les discussions entre l’OL et les conseillers de Renard, qui n’ont pas répondu à nos sollicitations, ont débuté il y a de ça plusieurs semaines.

Mais elles semblent patiner. Evidemment, la situation d’une joueuse nommée cinq fois dans le XI type FIFA de l’année suscite l’intérêt de la concurrence anglaise et américaine notamment. Même si elle est actuellement indisponible et qu’elle a annoncé attendre un enfant, l’avenir d’Amel Majri au sein de l’OL sera aussi intéressant à suivre dans les prochains mois.

Bordeaux se bat pour conserver Bilbault et Perisset

Charlotte Bilbault (30 ans, 39 sélections), sollicitée cet hiver, est une des priorités du staff bordelais. Les Girondins ont aussi bataillé ces dernières semaines pour conserver la latérale Eve Perisset (27 ans, 30 sélections), qui semble avoir repris le lead de la hiérarchie en équipe de France à ce poste. La Bordelaise ayant reçu des approches de clubs anglais, entre autres. Il faudra suivre l’évolution de leur situation au regard de la nouvelle politique sportive du club de Gérard Lopez.

Dans les joueuses internationales évoluant à l’étranger et sur lesquelles compte Corinne Diacre, on peut citer Viviane Asseyi (28 ans, 53 sélections). L’ailière du Bayern Munich est également libre de s’engager où elle le souhaite mais elle s’épanouit en Bavière depuis son arrivée à l’été 2020.

De l’autre côté des Pyrénées, Aïssatou Tounkara (26 ans, 29 sélections), a passé un cap avec l’Atlético de Madrid où elle se sent bien mais n’a "pas peur du changement". De tradition, les mouvements hivernaux sont rares en Division 1 féminine. Néanmoins, l’Euro va approcher vte (7 juillet-31 juillet) et la sélectionneure aura à cœur de disposer de ses forces vives pleinement concentrées sur l’objectif commun de décrocher enfin ce premier titre du l’équipe de France féminine.

Anthony Rech