RMC Sport

PSG : Meunier se donne "30% de chances de signer"

-

- - AFP

Thomas Meunier s’est confié sur son avenir, après l’élimination de la Belgique en quarts de finale de l’Euro 2016, ce vendredi. Priorité du PSG comme doublure de Serge Aurier, le latéral droit de Bruges s’inquiète pour son temps de jeu. Il donnera sa réponse ce samedi.

Après avoir recruté Hatem Ben Arfa ce vendredi, le PSG espère rapidement trouver une doublure à Serge Aurier au poste de latéral droit. Priorité du club de la capitale : Thomas Meunier. Eliminé de l’Euro 2016 ce vendredi avec la Belgique, le joueur de Bruges a dû se retourner maintes fois dans son lit cette nuit et pas seulement à cause du pays de Galles.

A lire aussi >> "A dix minutes près", Ben Arfa allait signer au FC Séville

Réponse ce samedi

« On connaîtra la vérité demain (samedi), a confié le joueur de 24 ans après l’élimination des Diables rouges. Je n’ai pas encore fait mon choix. Des choses restent à discuter. Je suis proche d’un accord avec sept clubs différents. »

A lire aussi >> le PSG optimiste pour Krichowiak

« Le PSG, c’est le Barça, c’est le Real… »

Egalement ciblé par des clubs comme Naples, le Torino ou West Ham, Meunier se montre presque intimidé par l’intérêt du champion de France : « Paris, c’est un projet sportif, des atouts financiers et la Ligue des champions. J’hésite encore réellement. Le PSG évolue sur une autre planète. C’est le Barça, c’est le Real, c’est City. C’est la même chose. »

A lire aussi >> Kanté pisté par le Real

« Aurier est indéboulonable »

Le joueur, arrivé à Bruges en 2011, s’interroge : « Aller à Paris, qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire tenter le coup et rester sur le banc toute la saison ? Avoir sa chance ? Je sais que ma venue tient à cœur à l’entraîneur, mais pour moi Serge Aurier est indéboulonnable. J’ai plus d’assurances de jouer dans d’autres clubs. Certains entraîneurs me disent : " Si tu signes, tu joues tous les matchs ". Ça compte pour moi. Le plaisir avant tout. Mon rêve, c’était de devenir footballeur professionnel, ce n’est pas pour cirer banquette. On verra. »

« Une étape intermédiaire »

Alors qu’il songe à « une étape intermédiaire », le PSG ne tient pas nécessairement la corde dans l’esprit du joueur : « J’hésite entre plusieurs clubs, donc les chances de Paris, je dirais 30 %. » La bonne étoile d’Unai Emery, qui a intercepté Ben Arfa tout proche de Séville au dernier moment, va-t-elle continuer d’illuminer le mercato du club de la capitale. Réponse dans les prochaines heures.

A lire aussi >> Aulas réagit à la signature de Ben Arfa au PSG

la rédaction