RMC Sport

Transversales: Leonardo ne devait pas être au marquage de Zidane lors de France-Brésil 1998

Dans le documentaire "Leonardo, le caméléon" diffusé ce mercredi dans l’émission Transversales sur RMC Sport, l'ancien meneur de jeu brésilien Zico a raconté que Leonardo n'était initialement pas censé défendre sur Zinedine Zidane, sur le corner amenant le premier but de l'équipe de France en finale de la Coupe du monde 1998.

C’est une image qui ne quittera jamais les mémoires des supporters français. On joue la 27e minute de jeu le 12 juillet 1998, en finale de la Coupe du monde lorsqu’Emmanuel Petit se présente au poteau de corner. De son pied gauche, le numéro 17 de l’équipe de France dépose le ballon sur la tête de Zinedine Zidane, qui prend le dessus sur Leonardo et ajuste Claudio Taffarel pour l’ouverture du score.

On connaît la suite. Dans le temps additionnel de la première période, Zidane remet ça, cette fois-ci à la réception d’un corner de Youri Djorkaeff, en devançant Dunga. Emmanuel Petit se charge d’enfoncer encore un peu plus le Brésil en toute fin de match. 3-0, les Bleus remportent le Mondial devant leur public. Ceux que beaucoup ignorent, en revanche, c’est que Leonardo n’était pas censé être au marquage de Zidane sur le corner amenant le premier but français.

Ronaldo devait être au marquage sur Zidane

"Celui qui devait être au marquage de Zidane, c’était Ronaldo", raconte Zico dans un entretien accordé à RMC Sport pour le documentaire "Leonardo, le caméléon" diffusé mercredi dans l’émission Transversales sur RMC Sport 1. "Il y avait un problème avec Ronaldo. Il y a des joueurs qui l’ont aidé pour ne pas avaler sa langue. Il y avait des cris. Les gens criaient: "Ronaldo est en train de mourir!" La préoccupation de Leonardo avant la finale, c’était de savoir si Ronaldo allait mourir", témoigne Zico, l’ancien meneur de jeu brésilien, qui a côtoyé Leonardo à Flamengo puis au Japon chez les Kashima Antlers.

Le mal mystérieux qui frappe Ronaldo avant la finale a chamboulé les plans de la Seleção. Si celui qui évolue alors à l'Inter est bien titulaire, Leonardo se retrouve donc chargé de défendre sur Zidane sur corner. "Leo était déçu, on en a parlé après. Mais ce qu'il s'est passé était la conséquence du cas Ronaldo", précise Zico. Ce France-Brésil restera comme le dernier grand match en sélection de Leonardo en compétition internationale.

>> Cliquez ici pour vous abonner aux offres RMC Sport

RR