RMC Sport

Tiger Woods roulait à 140 dans une zone limitée à 70 km/h lors de son grave accident

D'après un nouveau rapport de la police, Tiger Woods conduisait à une vitesse excessive et dangereuse au moment de son grave accident de voiture survenu en février. Pour le shérif de Los Angeles, seul cet excès de vitesse explique la sortie de route du véhicule.

Les premiers éléments de l'enquête mettaient en avant une possible somnolence de Tiger Woods. Mais les conclusions d'une nouvelle expertise indiquent que le golfeur américain conduisait presque deux fois trop vite lorsqu'il a été victime de son grave accident de voiture survenu près de Los Angeles le 23 février.

La police de Los Angeles affirme mercredi que le véhicule roulait entre 135 et 140 km/h (84-87 mph), alors que la limite était fixée à 70 km/h (45 mph), avant de traverser deux voies à contresens, de sortir de la route et de faire plusieurs tonneaux. Les images de la caracasse avaient témoigné de la violence des chocs. Le shérif avait alors expliqué que Tiger Woods avait beaucoup de chance d'être en vie.

D'après les données du système informatique de la voiture, une Hyundai Genesis, Tiger Woods n'a pas ralenti dans la portion sinueuse où s'est produit l'accident. La star de 45 ans aurait même accéléré à cause d'une pente qui, comme l'explique le Los Angeles Times, surprend parfois les conducteurs. La route est d'ailleurs considérée comme accidentogène. Avant Tiger Woods, treize autres accidents ont été comptabilisés dans ce secteur durant les douze derniers mois.

La vitesse dangereuse, seule cause de l'accident

Pour le shérif de la police, la vitesse excessive est la seule cause de cette sortie de route. Il n'est plus question d'un problème d'endormissement. Cette hypothèse avait été rapidement avancée, notamment parce que l'accident s'était produit au petit matin. Les conclusions de l'enquête confirment en revanche que tous les tests d'alcoolémie, d'usage de stupéfiants et de consommation de médicaments se sont avérés négatifs.

Au moment de sa prise en charge par les secours, Tiger Woods était décrit comme calme et lucide. Il avait dû être rapidement opéré en urgence pour de multiples fractures ouvertes à la jambe droite. L'intervention chirurgicale a notamment servi à lui insérer une tige métallique dans le tibia et des vis pour consolider les os du pied et de la cheville. La vedette du circuit PGA a ensuite pu rentrer chez lui en Floride, après trois semaines d'hospitalisation. Son avenir dans le golf demeure incertain.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport