RMC Sport

Hand: Yann Genty n’est "pas du tout le héros" des Bleus face à la Croatie

Déterminant dans le succès des Bleus face à la Croatie (30-26), lors du Tournoi de qualification olympique, vendredi, le gardien de l’équipe de France Yann Genty refusait d’être décrit comme le héros de ce match.

Les Bleus du handball ont renversé la Croatie (30-26) sur la route de Tokyo, s’ouvrant du même coup la voie royale vers les JO 2021. Vendredi, pour leur entrée en lice dans le Tournoi de qualification olympique (TQO), à Montpellier, les Français étaient encore menés de quatre buts à moins de vingt minutes du terme de la rencontre (20-16, 40e), avant d'entamer une très belle remontée sous l'impulsion de Descat et Timothey N'Guessan, complètement remis de sa blessure aux adducteurs pendant le Mondial. Et surtout les arrêts de Yann Genty, décisif en fin de match dans les buts français.

Guigou: "On essaye de grandir ensemble"

"C’était un très gros match, donc oui très fier de la prestation des garçons, de l’état d’esprit, a souligné Guillaume Gille, le sélectionneur. Il a fallu beaucoup s’employer pour trouver les ressources mentales et physiques. Dans le jeu, il a fallu aussi utiliser tout le monde, les rotations nous ont aussi apporté beaucoup de belles choses." L'entrée de Yann Genty s'est révélée déterminante, avec une parade sur une contre-attaque croate à trois minutes de la fin de la rencontre qui a fait bondir le banc tricolore, alors que le score était de 28 à 26 et pouvait encore basculer d'un côté ou de l'autre.

"Je ne suis pas le héros du match, a rejeté l’intéressé. Je suis juste le deuxième gardien qui est là pour aider le premier quand il n’est pas bon. On a été critiqués pendant ce Mondial, on fait juste notre taf. Il n’y a pas de héros, pas du tout." "Depuis quelques semaines voire quelques mois, avec ce collectif, on essaye de grandir ensemble, de progresser, a ajouté l’autre vétéran, Michaël Guigou. Pour cela, il faut vivre des moments qui sont compliqués, où la pression est forte. Bien sûr qu’à l’intérieur de ce match, on a eu besoin de ça. Il y a une expérience collective qui est en train de se faire au fur et à mesure. C’est ce qui nous a permis de renverser ce match."

QM avec Nicolas Paolorsi