RMC Sport

Mondial de hand: les Bleus dans le dernier carré, après un match fou

Malgré de grosses frayeurs et une prolongation, l'équipe de France de handball s'est imposée contre la Hongrie ce mercredi (35-32), en quart de finale du Mondial de handball. Les Bleus affronteront la Suède et joueront donc pour une médaille.

"Souvent quand on calcule, on prend le karma dans la tête", notait Valentin Porte. La Hongrie a pu le constater. L'équipe de France s'est imposée ce mercredi, dans un quart de finale du Mondial de handball conclu en prolongation (35-32), face à des Hongrois qui avaient calculé leur coup pour... éviter l'autre partie du tableau.

>>> revivez le quart France-Hongrie en live-texte

70 minutes de suspense pour les Bleus, après une entame de match catastrophique. 14-12 à la pause pour la Hongrie, presque peu cher payé compte tenu des premières minutes de la rencontre. Après un retour probant en deuxième période, les Français ont craqué dans le money-time, avec un tir manqué de Romain Lagarde qui a remis les Hongrois dans le coup. 

"Si on nous avait dit qu'on en serait là, on ne l'aurait pas cru"

Prolongation donc. Une fin de rencontre très disputée, dans laquelle la France a fait la différence dans les dernières minutes, pour finalement s'imposer de trois buts. "On travaille depuis fin décembre. On s'est battus pendant 70 minutes et le travail de l'équipe a été monstrueux. On sait que ça va être dur à tous les matchs et maintenant, on a une demi-finale à jouer", prévient Lagarde sur BeIN Sport.

"C'était dur, ajoute Michaël Gigou sur BeIN. Il y a eu un petit relâchement après le grand match contre le Portugal. Deux jours de repos, c'est difficile à gérer quand on est dans un rythme à jouer tous les deux jours. C'est super cool. Si on nous avait dit, après les deux matchs contre la Serbie, qu'on en serait là, on ne l'aurait pas cru." Référence au match nul et à la défaite des Français avant le Mondial, lors des qualifications pour le prochain Euro. 

Place au dernier carré donc. Les Bleus y sont finalement habitués. Mais compte tenu des remous de ces derniers mois - entre contre-performances, jeunes qui n'arrivent pas à s'installer et changement de sélectionneur - cela ressemble presque à un petit miracle. Invaincus dans ce Mondial, les Français affronteront la Suède vendredi.

A.Bo